Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Egypte Le blogueur Mohamed “Oxygen” enfin libre


Société

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
Le-blogueur-Mohamed-“Oxygen”-enfin-libre

La justice égyptienne a officiellement remis en liberté le blogueur Mohamed Ibrahim Radwan, dit Mohamed “Oxygen”. Reporters sans frontières (RSF) se félicite de cette libération mais rappelle que de nombreux autres journalistes sont toujours emprisonnés.

Dans la soirée du mercredi 31 juillet, le blogueur Mohamed Ibrahim Radwan (dit Mohamed “Oxygen”) a enfin été libéré. Il était emprisonné depuis avril 2018. La justice égyptienne avait décidé de le libérer le 22 juillet dernier mais le blogueur a dû attendre encore près de dix jours avant de pouvoir effectivement quitter la prison de Tora, où il était détenu pour “diffusion de fausses nouvelles”.

Selon son avocat, il sera néanmoins tenu de se présenter deux fois par semaine au commissariat pendant deux heures pour répondre à des questions et rendre compte de ses activités.

“La libération de Mohamed Oxygen met fin à plus d’un an de détention arbitraire mais elle ne doit pas faire oublier qu’il n’est qu’un nom de moins dans la liste encore longue des journalistes actuellement détenus en Egypte, rappelle le bureau Moyen-Orient de Reporters sans frontières (RSF). Un journaliste a été libéré, mais d’autres continuent de se faire arrêter ou d’attendre leur libération.”

Tout comme Mohamed “Oxygen”, la photographe Shorouq Amjad attend d’être libérée depuis la récente confirmation de la justice de mettre fin à sa détention, qui dure depuis avril 2018. Dans le même temps, RSF rappelle que la justice égyptienne a annulé l’ordre de libération du journaliste indépendant Badr Mohammed Badr et prolongé une fois de plus sa détention qui remonte à mars 2017. Pire encore : fin mai, le journaliste d’Al Jazeera Mahmoud Hussein, emprisonné depuis décembre 2016, a vu sa libération annulée au tout dernier moment, au prétexte de faire l’objet d’une nouvelle enquête.

Dernièrement, trois nouveaux journalistes ont été arrêtés : Hossam Monis (Al-Karama) et Hisham Fouad ont été interpellés le 25 juin dernier ainsi que Ahmed El-Leithy (Ahwazna TV) le 10 juillet.

Au Classement mondial de la liberté de la presse établi par RSF, l’Egypte occupe la 163e place.

L'AUTEUR
RSF


Autres titres
République Centrafricaine Bangui: un centre de détention aux normes remis aux autorités pénitentiaires 
Sénégal L’ancien président Abdoulaye Wade fête ses 94 ans aujourd'hui 
Maroc Les cafés et restaurants rouvrent dès ce vendredi juste pour les services 'à emporter' 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Egypte Une journaliste perd son accréditation pour avoir remis en question le bilan officiel du coronavirus dans un article 
Egypte Vers une reprise des inspections des cargaisons de blé dans les ports de départ 
Egypte Barrage sur le Nil: les discussions se passent 'bien' selon Donald Trump 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires