Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Niger Le Président Issoufou Mahamadou a lancé mardi à Arlit les travaux de construction du complexe industriel uranifère de Madaouéla


Politique

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
Le-President-Issoufou-Mahamadou-a-lance-mardi-a-Arlit-les-travaux-de-construction-du-complexe-industriel-uranifere-de-Madaouela

Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou, a présidé mardi 23 juillet 2019, la cérémonie officielle de pose de la première pierre du complexe industriel uranifère de Madaouéla, département d’Arlit, Région d’Agadez.

Le lancement de la construction de cette infrastructure s’est déroulé en présence notamment du Président de l’Assemblée Nationale SEM Tinni Ousseini, du Haut Représentant du Président de la République, SEM. Seyni Oumarou, des Présidents des Institutions de la République, des membres du Gouvernement, des Députés Nationaux, des membres du Corps diplomatique accrédités au Niger, du Gouverneur de la Région d’Agadez M. Sadou Soloké, du Sultan d’Agadez et des autorités coutumières, traditionnelles et religieuses de la région.

La cérémonie s’est déroulée en présence également de M. Daniel Major, Président Directeur Général(PDG) de GovieEx Uranium, l’entreprise canadienne qui va réaliser, en partenariat avec l’Etat du Niger, l’usine de traitement d’uranium de Madaouéla, dans un délai de deux ans, pour un coût d’investissement de plus d 300 millions de dollars US.

Le Ministre des Mines, M. Hassane Barazé Moussa, dans un discours de lancement, a assuré que le « projet Madaouéla passera en phase d’exploitation et toutes les conditions sont réunies pour le succès de sa mise en œuvre. »

Le ministre a remercié « très sincèrement le Président de la République pour avoir accepté de présider cette cérémonie et pour son implication personnelle sans laquelle ce projet ne verra certainement pas le jour ».

Cette implication traduit « votre ferme volonté, votre engagement et votre détermination à encourager et à accompagner toute action visant la concrétisation de la politique d’industrialisation de notre pays », a dit M. Hassane Barazé à l’endroit du Chef de l’Etat.

Après avoir procédé au lancement officiel des travaux de construction de ce complexe, le Président Issoufou Mahamadou, répondant à la presse nationale, a déclaré qu’il est « toujours saisi par une certaine émotion » chaque fois qu’il revient à Arlit où il a vécu cinq ans, de 1986 à 1991. « Arlit, ville à partir- de laquelle j’ai commencé mon action politique ouverte », a-t-il rappelé.

« C’est pour cela que j’adore cette ville qui a été créée grâce à l’industrie de l’uranium et qui vit grâce à l’industrie de l’uranium », a affirmé le Chef de l’Etat.

« Je souhaite longue vie à la ville d’Arlit et cela passe par le développement, l’expansion de l’industrie de l’uranium autour d’Arlit », a-t-il dit.

« C’est pour cela, je me réjouis, aujourd’hui, de la pose de la première pierre du complexe minier de Madaouéla qui doit être opérationnel en principe dans deux ans », a poursuivi SEM Issoufou Mahamadou.

« Je fonde l’espoir que l’industrie de l’uranium va continuer à se développer autour d’Arlit et dans la Région d’Agadez », et « je fonde l’espoir que l’injustice dont est victime l’uranium prenne fin un jour », a affirmé le Président de la République.

« En effet, l’uranium a toujours été victime d’une faiblesse des prix. Il a toujours été frappé par cette injustice qui fait que son prix ne correspond pas à son pouvoir calorifique. Normalement le prix de l’uranium devrait être le prix qui permettrait de rendre le kilowatt/ heure nucléaire égal au kilowatt/heure de la source d’énergie la moins chère», a expliqué le Chef de l’Etat.

Ce n’est pas le cas malheureusement, a-t-il noté, soulignant que, « du point de vue de son pouvoir calorifique, l’uranium est sous payé».

« Malheureusement, le marché de l’uranium a très peu connu d’années de boum. Par exemple, de 1970 à nos jours, soit 50 ans, on a connu à peine 10 ans de bons prix, donc 40 ans de dépression », a encore souligné SEM Issoufou Mahamadou.

« J’espère que cela prendra fin. De plus en plus, les gens vont s’orienter vers l’énergie nucléaire, qui est une énergie propre, une énergie qui permet de sauvegarder l’environnement », a-t-il estimé.

« Cela est important pour Arlit et pour la Région d’Agadez, cette région que nous nous activons à désenclaver », a poursuivi le Chef de l’Etat, précisant que « nous avons aujourd’hui plus de 1300 kms que nous allons réaliser pour désenclaver cette région. »

Le Président de la République a cité le tronçon Arlit-Assamaka, long de 225 kms, qui est en cours d’exécution, et le tronçon Agadez-Arlit, dont les travaux de construction vont démarrer bientôt.

« Du côté de Zinder, nous avons démarré le tronçon Zinder- Tanout, et nous sommes sur le point d’obtenir le financement du tronçon Zinder –Taguedit, ce qui permet de bitumer totalement Agadez-Zinder », at-il annoncé.

« Du côté de Tahoua, le tronçon-Agadez-Embranchement Ingall est en cours, et nous avons le financement pour le tronçon Embranchement Ingall-Tamaya et pour le tronçon Tamaya- Tahoua», a encore assuré SEM Issoufou Mahamadou.

« Il y a de belles perspectives pour la Région d’Agadez non seulement sur le plan minier mais également sur le plan du développement des infrastructures routières », a conclu le Président de la République.

L'AUTEUR
Présidence


Autres titres
Côte D'Ivoire Démocratie participative: 187 pays se donnent rendez-vous à Cocody 
Côte D'Ivoire Situation politique:"Ma lettre aux trois grands leaders (Billy Billy) 
États-Unis Financement de l’exercice 2020 : Accord de principe entre le Congrès américain et la Maison-Blanche 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Niger Obsèques nationales en hommage aux 71 soldats tués à Inatès 
Niger Conseil National de Sécurité: une réunion extraordinaire se tient ce jeudi 
Niger Subvention à la presse privée: 30 organes se partagent plus de 185 millions de FCFA 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires