Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Kenya Le ministre des Finances arrêté pour corruption


Economie et finances

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
Le-ministre-des-Finances-arrete-pour-corruption

Le ministre kényan des Finances, Henry Rotich (photo) vient d'être mis aux arrêts par la Justice de son pays, avec son numéro deux le secrétaire principal du ministère, Kamau Thugge.

Le responsable, à la tête du département depuis 2013, est accusé de malversations financières. Ce lundi, lors d’une conférence de presse, les autorités judiciaires kényanes avaient annoncé que le responsable serait inculpé pour corruption dans le cadre d’une affaire liée à la construction de deux barrages.

Prévus pour être réalisés notamment par le groupe italien CMC Di Ravenna, pour un montant de 46 milliards de shillings (environ 445 millions $), les deux projets auraient fait l’objet de détournements de fonds.

« Le Trésor public a négocié une facilité commerciale qui porte le montant à environ 63 milliards de shillings, soit 17 milliards de shillings de plus que nécessaire ou requis, payable en temps voulu, sans égard à la performance ou aux travaux.», a indiqué Noordin Haji, le directeur des poursuites publiques, cité par Reuters.

Et d’ajouter : « ils ont enfreint la loi sur la gestion des finances publiques sous prétexte d'effectuer des transactions commerciales légitimes, des sommes colossales ont été indûment et illégalement versées par le biais d'un stratagème bien chorégraphié par des fonctionnaires du gouvernement en collusion avec des particuliers et des institutions ».

Ce mandat d’arrêt, le premier du genre dans un pays miné par la corruption intervient dans le cadre d’une longue enquête, qui avait poussé le ministre Rotich à nier publiquement toute accusation de malversations en mars dernier.

Une vingtaine d'autres fonctionnaires, dont l'Italien Paolo Porcelli, directeur de CMC Di Ravenna devrait être également arrêtée.

Moutiou Adjibi Nourou



Autres titres
Sénégal Réformes dans l’Uemoa : Un taux d’application de 76% en 2018 
Gabon Dialogue d’Angondjé : René Ndémézo’Obiang reçoit un rapport bilan 
Gabon Budget 2020 : Forte hausse des dépenses d’investissement 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Kenya Le Kenya veut porter le nombre de ses contribuables actifs à 7 millions, d'ici 2022 
Kenya Un bâtiment d'école s'effondre: 7 victimes au bilan provisoire 
Kenya Telkom se sépare de 575 employés dans le cadre de sa restructuration 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires