Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Zimbabwe Plus du tiers des ménages ruraux sont en insécurité alimentaire, selon le PAM


Société

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
Plus-du-tiers-des-menages-ruraux-sont-en-insecurite-alimentaire,-selon-le-PAM

Plus du tiers des ménages en milieu rural sont actuellement en insécurité alimentaire au Zimbabwe, a annoncé vendredi le Programme alimentaire mondial (PAM). Selon une étude du Comité d’évaluation sur la vulnérabilité au Zimbabwe (ZimVAC), environ 38% des ménages ruraux, - soit plus de 3,5 millions de personnes sur une population totale de 14,5 millions d’habitants - sont actuellement en situation d’insécurité alimentaire.

« Une situation qui prévaut durant cette période post-récolte en juillet et jusqu’en septembre prochain », a déclaré Herve Verhoosel, porte-parole du PAM lors d’un point de presse à Genève.

Cette insécurité alimentaire pourrait se détériorer davantage d’ici à décembre 2019 pour toucher la moitié des ménages ruraux, soit plus de 4,7 millions de Zimbabwéens. Le document prévoit également que 59% des ménages ruraux - plus de 5,5 millions de personnes - seront en situation d’insécurité alimentaire durant la période de faim critique qui coïncidera à l’apogée de la période de soudure, de janvier à mars 2020.

ZimVAC est un consortium composé des représentants du gouvernement, des agences des Nations Unies et d’ONG. Le PAM y joue un rôle clé en contribuant financièrement et techniquement à l’évaluation.

Ces prévisions de croissance sur l’insécurité alimentaire – soit plus de 5,5 millions de personnes dans les ménages ruraux - correspond à une augmentation de 138% de l’insécurité alimentaire par rapport à la même période l’année dernière et à une augmentation de 73 % par rapport à la moyenne des cinq dernières années, selon un autre rapport récemment publié.

Etabli par la Communauté de développement de l’Afrique australe avec l’appui technique du PAM, ce rapport de synthèse 2019 sur la situation de la sécurité alimentaire en Afrique souligne que la situation macro-économique instable, les effets du cyclone Idai, les insectes ravageurs, les problèmes structurels chroniques et la sécheresse persistante ont conduit à l’un des taux d’insécurité alimentaire les plus élevés enregistré au cours de la dernière décennie, encore plus que la sécheresse provoquée par El Niño en 2016/2017.

Le PAM entend aider près de 2 millions de personnes

Compte tenu de l’ampleur de l’insécurité alimentaire qui prévaut au Zimbabwe, le PAM prévoit de porter son aide à plus de deux millions de personnes d’ici à l’apogée de la période de soudure, de janvier à avril 2020. L’agence onusienne fournira une aide alimentaire immédiate aux populations les plus vulnérables, tout en travaillant avec les communautés pour renforcer leur résilience face aux effets du changement climatique et aux chocs futurs.

A noter qu’au plus fort de la période de soudure de janvier à avril dernier, le PAM est venu en aide à plus de 878.000 personnes. Une aide en plus de l’appui également apporté aux victimes du cyclone Idai et des activités de nutrition. Au total, près de 950.000 personnes ont bénéficié d’une assistance en avril dernier.

« Généralement, le programme d’assistance du PAM pour la période de soudure se termine en avril, mais il a été prolongé cette année jusqu’en juillet dernier dans certains lieux », a ajouté M. Verhoosel. L’agence onusienne lancera cette année son programme d’assistance pour la période de soudure deux mois plus tôt, en août au lieu d’octobre, pour répondre aux besoins urgents et prévenir les problèmes au retard de croissance des enfants.

Pour financer ses opérations au Zimbabwe, le PAM a besoin de toute urgence 173 millions de dollars.

Au cours de la dernière décennie, le Zimbabwe a connu un certain nombre « de chocs et de défis économiques et environnementaux sans précédent », contribuant à l’établissement de l’indice mondial de la faim de 2015 classé « sérieux ». Selon le PAM, deux tiers des Zimbabwéens vivent en dessous du seuil de pauvreté. Après une récolte médiocre, une grave sécheresse avait encore miné le secteur agricole entre 2015 et 2016, entraînant des conséquences désastreuses pour une population dans laquelle 80% de la population tire une partie importante de ses moyens de subsistance de l’agriculture et de l’élevage.

L'AUTEUR
ONU


Autres titres
Afrique de l'Ouest Migrants décédés au large de la Mauritanie: 13 sénégalais parmi les victimes 
Niger Accidents: 900 morts enregistrés sur les routes nigériennes 
Mauritanie 58 migrants morts dans le naufrage d’une embarcation au large de la Mauritanie (OIM) 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Zimbabwe Jadis grenier de l’Afrique, le Zimbabwe au bord d’une famine causée par l’homme (expert de l’ONU) 
Zimbabwe L’exécutif supprime les restrictions à l’importation pour le maïs et la farine de blé 
Zimbabwe Sécheresse : Des animaux sauvages déménagés 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires