Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Sénégal Maîtresse d’un homme marié, le modèle gagnant pour les séries africaines ?


Société

Agenceecofin | | Commenter |Imprimer
Maîtresse-d-un-homme-marie,-le-modele-gagnant-pour-les-series-africaines-?

Au Sénégal, et dans de nombreux pays d’Afrique francophone, la série « Maîtresse d’un homme marié » ne cesse de faire parler. Ses 34 épisodes sont disponibles sur 2sTV et YouTube, où ils affichent presque tous environ 1,5 million de vues.

Son succès, résultant d’une recette particulièrement créative à divers niveaux, oriente peut-être les séries africaines vers un modèle gagnant.

En effet, pour commencer, l’une des clés de la réussite de cette série réside dans sa narration. En plus d’être écrite selon les standards de qualité de la télévision internationale, l’histoire traite de sujets qui intéressent fortement son audience.

A ce propos, le ciblage de l’audience est aussi l’une des plus grandes réussites des producteurs.

La série vise principalement les femmes noires d’Afrique subsaharienne. Il suffit d’opposer la profondeur des personnages féminins à la conception plutôt simpliste des personnages masculins pour le remarquer. Ce qui n’empêche pas de nombreux hommes de suivre les épisodes de la série.

Un autre point positif dans la conception de « Maîtresse d’un homme marié » est sa promotion peu intrusive de la culture sénégalaise. Pourtant, les acteurs s’expriment en wolof, une langue locale, et les dialogues sont sous-titrés. Cela ne semble pas affecter les chiffres de la série qui déchaîne les passions sur les réseaux sociaux auprès de personnes se trouvant hors du Sénégal.

Toutefois, le coup de génie de la série réside dans sa façon de faire de la publicité pour les annonceurs partenaires. Les partenaires présents dans les spots publicitaires, au début et à la fin des épisodes, le sont également dans la série, avec des personnages qui travaillent pour certains des annonceurs, ou des scènes avec des achats effectués dans une boutique partenaire.

Assez pour faire de « Maîtresse d’un homme mariée », un modèle pour les autres séries africaines ?

Servan Ahougnon



Autres titres
Bénin 1 500 réfugiés sous la protection du gouvernement béninois 
Afrique de l'Ouest Mgr Laurent Dabiré, nouveau président de la Conférence épiscopale Burkina-Niger 
Côte D'Ivoire Réinsertion socio-économique: 935 ex-migrants réinsérés dans le tissu économique 
Plus de nouvelles





Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle
RECHERCHE
Sénégal Le communiqué du Conseil des ministres du 19 juin 2019 
Sénégal Concours général: reprise de l’épreuve de Maths pour « dysfonctionnements » 
Sénégal Des abus incontrôlés dans des écoles coraniques 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires