Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Inter Les civils constituent toujours la grande majorité des victimes dans les conflits (ONU)


Société

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
Les-civils-constituent-toujours-la-grande-majorite-des-victimes-dans-les-conflits-(ONU)

Le chef de l’ONU a salué le renforcement du cadre normatif du droit international humanitaire mais a déploré le fait que le respect de ce dernier se soit dégradé.

Soixante-dix ans après l’adoption des conventions de Genève et 20 ans après l’inscription pour la première fois par le Conseil de sécurité de la protection des civils dans le mandat d'une mission de maintien de la paix, la Mission des Nations Unies au Sierra Leone (UNAMSIL), des progrès ont été enregistrés, a dit jeudi le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, lors d’un débat au Conseil de sécurité.

« Une culture de la protection s’est enracinée au Conseil de sécurité et dans l’ensemble des Nations Unies », s’est-il félicité, citant plusieurs réussites à l’actif du multilatéralisme.

Au Soudan du Sud, près de 200.000 personnes déplacées à l'intérieur du pays sont accueillies actuellement sur des sites de protection des civils. En République centrafricaine, la mission de l’ONU a appuyé des accords de paix et de cessez-le-feu conclus par des composantes civile et militaire.

En Afghanistan, l’enregistrement des victimes civiles par les Nations Unies a conduit les forces progouvernementales à adopter des mesures visant à réduire au minimum les dommages causés aux civils. En Syrie, des millions de civils reçoivent une aide humanitaire transfrontalière.

« Et des criminels de guerre, du Cambodge à l'ex-Yougoslavie, ont été jugés et condamnés », a souligné M. Guterres.

Le chef de l’ONU a toutefois déploré le fait que le respect du droit international humanitaire se soit dégradé. « Malgré les progrès enregistrés, les conflits armés et le non-respect du droit international humanitaire continuent de causer de graves souffrances humaines », a dit M. Guterres.

Le Secrétaire général de l’ONU a rappelé que les civils continuent de constituer la grande majorité des victimes dans les conflits. Rien qu'en 2018, les Nations Unies ont enregistré plus de 22.800 civils décédés ou blessés rien que dans six pays : l'Afghanistan, l'Iraq, le Mali, la Somalie, le Soudan du Sud et le Yémen.

Et les travailleurs humanitaires et de santé venant en aide aux personnes les plus vulnérables ne sont pas épargnés. Des centaines d’entre eux ont été tués, blessés ou kidnappés.

Dans son rapport présenté aux Etats membres des Nations Unies, le Secrétaire général a recommandé des mesures dans trois domaines :

Elaborer des cadres politiques nationaux établissant des autorités institutionnelles et des responsabilités claires en matière de protection des civils dans les conflits armés.
Maintenir le contact avec les groupes armés non étatiques pour négocier un accès humanitaire sûr et opportun et promouvoir le respect du droit international humanitaire.
Etablir les responsabilités lorsque des violations graves se produisent.

António Guterres a indiqué que le Conseil de sécurité pouvait faire beaucoup pour améliorer le respect du droit international humanitaire. « Nous avons les règles et les lois de la guerre », a dit le chef de l’ONU. « Nous devons tous maintenant œuvrer à faire en sorte qu’elles soient mieux respectées », a-t-il souligné.

L'AUTEUR
ONU


Autres titres
Liberia Drame: 28 pensionnaires d’un centre scolaire coranique meurent dans un incendie 
Bénin Eclairage public: plus de 10 mille lampadaires solaires pour plusieurs localités 
République Centrafricaine Des infrastructures communautaires pour réduire la violence dans la préfecture de la Ouaka 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Inter L’OMS appelle à réduire les préjudices causés aux patients dans le cadre des soins de santé 
Inter 458 000 apprentis en France: une filière qui attire toujours plus 
Inter « Les attaques contre les lieux de culte ne doivent plus être tolérées » (ONU) 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires