Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Burkina-Faso Conférence de presse du Gouvernement: plus de 14 536 685 184 francs CFA pour l’organisation des examens, session 2019 du MENAPLN


Politique

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
Conference-de-presse-du-Gouvernement:-plus-de-14-536-685-184-francs-CFA-pour-l-organisation-des-examens,-session-2019-du-MENAPLN

Les ministres en charge de l’Education nationale, de la Santé et celui en charge de la Communication étaient face à la presse ce jeudi 23 mai 2019. Des questions relatives à la mise en œuvre des instructions du Conseil des ministres du 30 avril 2019, les préparatifs des examens et la situation des écoles fermées ont fait l’objet de la communication du ministre en charge de l’Education nationale. Madame le ministre de la Santé a communiqué sur les grèves des différents syndicats de son département qui se tiennent du mardi 2 au samedi 25 mai 2019. Des questions d’actualités au Burkina Faso ont été à l’ordre du jour avec le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement.

Au cours des échanges avec les femmes et hommes de médias, le ministre de l’Education nationale, de l’alphabétisation et de la promotion des langues nationales, Stanislas OUARO, a rassuré ses partenaires sociaux que des mesures ont été prises pour que les engagements de l’Etat vis-à-vis des acteurs de l’Education soient respectés. A ce titre, le ministre a salué la finalisation de la rédaction du statut valorisant et qui a abouti à un projet de décret qui sera transmis les jours à venir au Conseil des ministres.

Au sujet du traitement de l’indemnité de logement et de l’indemnité spécifique, l’opérationnalisation débutée en septembre 2018 dans les directions régionales du Centre du MENAPLN, s’est étendue à l’ensemble des autres directions régionales et a permis de réaliser des résultats forts appréciables, a-t-il ajouté. Pour ce qui concerne la bonification d’échelon des travailleurs du MENAPLN, monsieur le ministre a indiqué que des résultats intéressants ont été atteints malgré les mouvements d’humeur du Syndicat national des gestionnaires des ressources humaines qui a perturbé le traitement de ce dossier. La situation des travailleurs des ex-garderies a été examinée et le dossier sera introduit en Conseil des ministres par le ministre de la Fonction publique, du travail et de la protection sociale.

Le deuxième point à l’ordre du jour du ministre en charge de l’Education a concerné les préparatifs des examens. Face aux journalistes, monsieur Stanislas OUARO a déroulé le calendrier des examens de la session 2019. Les épreuves écrites vont se dérouler du 6 au 20 juin 2019. Le BEPC, le BEP et le CAP commencent le 6 juin et le CEP est prévu pour le 11 juin 2019. Selon le ministre, les épreuves d’éducation physique et sportive se sont déroulées du 6 au 20 mai sans incident.

Pour cette année, le nombre de candidats inscrits connait une croissance de l’ordre de 7,6% pour le CEP avec une baisse dans la région de l’Est à cause de la situation sécuritaire. Pour le BEPC, l’on enregistre une baisse de 3,2% comparativement à l’année dernière. Cette situation s’explique par deux raisons : la situation sécuritaire à l’Est, au Nord et au Sahel d’une part et le fort taux de réussite aux épreuves de l’année dernière qui a réduit le nombre de redoublants comparativement à la session de 2017, d’autre part, a-t-il affirmé. Au niveau de l’enseignement et la formation professionnelle (BEP et CAP), le ministre s’est félicité des efforts du gouvernement dans sa politique d’encourager les élèves à s’orienter dans le domaine de la technique et du professionnel qui ont permis d’atteindre un taux de croissance de 6,38% de candidats cette année par rapport à la session 2018.

A la date du 17 mai 2019, 1933 écoles et établissements post primaires sont fermés affectant ainsi 326 152 élèves et 9042 enseignants. Pour faire face à cela, le gouvernement a élaboré une stratégie de scolarisation des élèves des zones à forts défis sécuritaires dont certains axes permettront de rattraper l’année scolaire et l’examen des élèves qui ont atteint un certain niveau de cours cette année, a-t-il dit.

Le budget des examens de la session 2019 du MENAPLN s’élève à 14 536 685 184 francs CFA. En 2018, il était de l’ordre de 14 475 738 055 francs CFA.

Après le ministre en charge de l’Education nationale, madame Léonie Claudine LOUGUE/SORGHO, ministre de la Santé, s’est prêtée au même exercice avec les Hommes de médias. Pour son département, il a été question de la grogne sociale qui prive les burkinabè depuis le mardi 21 mai 2019 et ce, jusqu’au 25 mai 2019, de leur droit à la santé. Pour madame Léonie Claudine LOUGUE/SORGHO, la rencontre avec la presse « s’inscrit dans le cadre d’une communication pour donner l’information juste aux populations et rassurer les citoyens des villes et campagnes que le gouvernement travaille à répondre à leur besoin de santé ».

Sur la question de la mise en œuvre de la fonction publique hospitalière, madame le ministre a affirmé que son opérationnalisation se poursuit et a abouti à l’adoption récente d’un certain nombre de textes. Un chronogramme de sa mise en œuvre a été établi avec constatation de son incidence financière pour les contractuels des établissements publics de santé à la fin du mois de mai 2019, a-t-elle poursuivit.

En ce qui concerne le point de revendication des syndicats sur les meilleures conditions de travail, le ministre de la Santé a informé la presse que le gouvernement a investi 30 milliards de francs CFA cette année afin de doter les formations sanitaires en matériel médico-technique.

Les libertés syndicales et le relèvement du niveau de recrutement de certains emplois du secteur de la santé ont également été abordés.

Madame Léonie Claudine LOUGUE/SORGHO a tenu à rassurer la population burkinabè que des « mesures sont entreprises pour garantir la disponibilité des soins spécialement dans les services vitaux et névralgiques ». Aussi, le ministre a indiqué que le gouvernement reste ouvert au dialogue avec les partenaires sociaux afin de garantir l’offre de soins aux populations du Burkina Faso.

Le point de l’actualité nationale a fait l’objet d’échanges entre le ministre porte-parole du gouvernement, Rémis Fulgance DANDJINOU et les journalistes. Il a été question entre autres, de la construction d’un hôpital dans la forêt de Kua à Bobo-Dioualasso, de la transformation de la RTB et de Sidwaya en société d’Etat et de l’erreur constatée dans de décret pris en Conseil des ministres et qui concerne les agents du ministère en charge des Finances. Pour le ministre, en ce qui concerne la forêt de Kua, le processus est enclenché et à ce jour, c’est l’unique site retenu pour la construction de l’hôpital de Bobo-Dioulasso. Pour l’erreur constatée dans le décret du ministère en charge des finances, les mesures sont prises pour la correction et pour situer les responsabilités. Enfin, monsieur Rémis Fulgance DANDJINOU a porté à la connaissance des journalistes que des études ont été réalisées et transmises aux Directeurs généraux de la RTB et de Sidwaya qui seront appréciées par les travailleurs de ces deux structures avant que le dossier ne soit introduit en Conseil des ministres.

Le ministre de la Communication a clôturé cette conférence de presse en remerciant les journalistes pour leur présence régulière et les a invité à cultiver l’esprit professionnel dans leur métier.


Le Service d’Information du Gouvernement.



Autres titres
Gambie Saisie des biens de l’ex-président Yahya Jammeh 
Mali Drame de Sobane: un deuil national de trois jours décrèté 
Niger L’aéroport international Diori Hamani de Niamey rénové 
Plus de nouvelles





Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle
RECHERCHE
Burkina-Faso Baccalauréat 2019: le plus jeune des 110 508 candidats a 14 ans 
Burkina-Faso 300 ambulances au profit de l’ensemble des communes du pays 
Burkina-Faso Compte-rendu du Conseil des ministres du jeudi 13 juin 2019 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires