Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Burkina-Faso Sommet extraordinaire du G5 Sahel: l’Allemagne renouvelle son engagement aux côtés du groupe


Sécurité

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
Sommet-extraordinaire-du-G5-Sahel:-l-Allemagne-renouvelle-son-engagement-aux-cotes-du-groupe

Les présidents du G5 Sahel ont tenu un sommet extraordinaire ce mercredi en présence de la Chancelière allemande, Angela Merkel. Au menu des échanges, la lutte contre le terrorisme, le suivi des engagements pris par les partenaires au profit du G5 Sahel et la situation des différentes crises en Libye, en Algérie et au Soudan.

A l'issue de la séance de travail, le président en exercice du G5 Sahel Roch Marc Christian Kaboré et la Chancelière Angela Merkel ont fait une déclaration à la presse. Selon le président Kaboré, le sommet a permis de passer en revue l’ensemble des questions qui concernent aussi bien l’opérationnalisation de la force conjointe du G5 Sahel, notamment dans sa phase de montée en puissance, que les engagements pris par les partenaires. Il a été également question, a-t-il poursuivi, des procédures de décaissement et de passation de marchés, qui entachent la réalisation d’un certain nombre d’objectifs.

Selon le président du Faso, la stabilité dans les pays sahéliens est tributaire du retour de la paix en Libye. Il a ajouté, que les chefs d'Etats ont marqué une attention particulière aux différentes crises que connaissent l'Algérie et le Soudan.

Ce faisant, les différents chefs d'État du G5 Sahel attendent de la Chancelière Angela Merkel, un plaidoyer auprès de ses pairs de l'Union européenne, afin qu'une issue soit trouvée à ces différentes crises.

« Nous avons pensé qu’il était important qu’elle use de son leadership aussi bien en Europe que dans les autres institutions, pour faire un plaidoyer en faveur du G5 Sahel, sur l’ensemble de ces questions qui sont des préoccupations majeures », a soutenu le président en exercice du G5 Sahel.

La Chancelière allemande, dans sa déclaration, a apprécié l'esprit d'ouverture qui a prévalu lors de ce sommet. Les discussions ont été franches et ouvertes avec pour but l'atteinte des objectifs. Elle a rappelé que la lutte contre le terrorisme n’est pas uniquement la responsabilité des cinq Etats, mais aussi celle de l’Europe. « Nous en Europe, nous devons être plus réactifs et agir plus rapidement», a précisé Angela Merkel.

Compte tenu du phénomène terroriste, les Etats investissent plus dans la défense et la sécurité, selon la Chancelière allemande. Pour elle, la coopération doit prendre en compte l'investissement afin de promouvoir le développement.

Angela Merkel a aussi rappelé qu’il faut continuer à travailler. Dans cette logique Mme Merkel a souligné que « l’autorité du bassin du Niger bénéficiera encore une fois, de 60 millions d’euros supplémentaires ».

Concernant la Libye, la Chancelière allemande pense qu’une solution politique est d’une importance primordiale, au regard de la menace qui y renait et qu’il faut endiguer.
Outre les questions militaires, celles liées au développement ont été aussi au menu des échanges entre les présidents du G5 Sahel et leur hôte de marque.

Selon le président Kaboré, après cinq années d’existence de l’institution, il est important que tant sur le terrain de la sécurisation que celui du développement économique, les peuples du Sahel sentent une amélioration de leur condition de vie.

« Nous-nous sommes engagés, chacun dans la recherche de solutions pour la lutte contre le terrorisme. Des propositions ont été faites et nécessitent d’être rediscutées, préparées avant d’être annoncées », a affirmé le président du Faso avant de remercier la Chancelière allemande pour sa disponibilité et son écoute.

Direction de la communication de la présidence du Faso.



Autres titres
Burkina-Faso Décès à l’unité anti drogue: Roch Marc Kabore réagit 
Burkina-Faso Unité anti-drogue: 11 individus décèdent durant la garde à vue à Ouagadougou 
République Centrafricaine Le Gouvernement et la MINUSCA abordent la question de l’embargo sur les armes avec la presse 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Burkina-Faso Décès à l’unité anti drogue: Roch Marc Kabore réagit 
Burkina-Faso Lancement de la campagne de reforestation 2019: déclaration du ministre en charge de l’Environnement 
Burkina-Faso Les medias publics observent 24 h grève ce mercredi 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires