Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Burkina-Faso Eau potable et assainissement: le 1er Ministre, Christophe Dabiré lance le PAEA à Kampti


Société

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
Eau-potable-et-assainissement:-le-1er-Ministre,-Christophe-Dabire-lance-le-PAEA-a-Kampti

Le premier Ministre, Christophe Marie Joseph Dabiré a procédé au lancement du programme d’Approvisionnement en Eau et assainissement, ce 25 avril à Kampti dans le Poni. Le projet, financé par la Banque mondiale et l’Etat burkinabè, s’élève à 180 milliards de F CFA et couvre 8 régions dont le Sud-ouest, les Cascades, les Hauts Bassins et la Boucle du Mouhoun pour son volet hydraulique rural.

Afin de faciliter l’accès de la population à l’eau potable et à l’assainissement comme promis par le Président du Faso dans son programme présidentiel de 2015 volet “Eau et Assainissement”, le premier Ministre a procédé au lancement dudit programme à Kampti. Financé par la Banque mondiale, ce programme, qui couvre 8 régions dont le volet hydraulique rural, concerne pour cette 1re phase 4 régions à savoir le Sud-ouest, les Cascades, les Hauts Bassins et la Boucle du Mouhoun.

Pour le ministre de l’Eau et de l’Assainissement, Niouga Ambroise Ouédraogo, la réalisation du programme va premettre l’accès aux services d’eau potable et d’assainissement d’environ 1 160 000 personnes supplémentaires soit environ 630 000 en milieu urbain et 53 000 en milieu rural. Ainsi, à terme, 1220 forages équipés de pompe à motricité humaine, 90 adductions d’eau potable simplifiées, 50 000 latrines seront réalisés en miieu rural. Le coût total de réalisations se chiffre à environ 180 milliards de FCFA et constitue le 6e programme budgétaire du ministère de l’Eau et de l’Assainissement avec la contribution de l’Etat burkinabè estimée à 15.5 milliards de FCFA, selon le ministre Ouédraogo.

En outre, le programme va contribuer à la création de 10 000 emplois dont exactement 1303 emplois au profit des femmes, dans le cadre de la gestion des bornes fontaines.

«Ce programme rentre dans le cadre du volet “Eau et assainissement” du programme du chef de l’Etat. Il s’était engagé pour « zéro corvée d’eau » pour le Burkina. Ce programme, l’un de ceux déjà lancés, couvre quatre régions à savoir le Sud-ouest, la Boucle du Mouhoun, les Cascades et les Hauts Bassins. Ça veut dire qu’une bonne partie de notre pays connaîtra une nette amélioration en matière d’adduction d’eau potable», a dit le premier Ministre Dabiré.

Cela, ajoute-t-il, nous conduit tout droit à la réalisation de l’engagement que le Président a pris avec le peuple burkinabè. «Nous saluons la population de kampti pour sa mobilisation et remercions nos partenaires techniques et financiers surtout la Banque mondiale qui pour une fois a mis énormément d’argent pour le développement de ce programme», le PM a tenu à remercier la Banque mondiale, mais pour lui, “c’est bien mais ce n’est pas arrivé”. «Nous attendons qu’elle continue de nous accompagner, qu’elle continue de nous appuyer pour que nous puissions faire en sorte que le maillage de notre territoire en structures d’approvisionnement en eau potable puisse devenir intégral et que toutes les filles et toutes les femmes de ce pays ne fassent plus plusieurs km pour trouver de l’eau», a conclu le chef du gouvernement.

La Banque mondiale s’est dite fière d’avoir été associée à ce “noble objectif”, celui de contribuer à l’approvisionnement en eau potable aux populations rurale comme urbaine. «Nous sommes présents aux côtés du gouvernement burkinabè depuis un certain nombre d’années, mais jusqu’à présent notre appui s’est porté sur l’approvisionnement en eau potable en milieu urbain», a laissé entendre Cheick kanté, le représentant résident de la Banque mondiale au Burkina. Précisons que ce projet est le plus grand projet que réalise la Banque mondiale au Burkina.

Y. Alain Didier Compaoré

L'AUTEUR
RTB


Autres titres
Ghana 2000 coupures de fibre optique et 600 vols d’équipements, seulement pour le 1er semestre 2019 
Burkina-Faso Les medias publics observent 24 h grève ce mercredi 
Niger Déclaration de Presse du Cadre de Concertation des Jeunes de ZINDER 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Burkina-Faso Les medias publics observent 24 h grève ce mercredi 
Burkina-Faso Mobilité urbaine: Roch Marc Christian Kaboré lance la réhabilitation de la rocade Sud-Est du boulevard Tansoba 
Burkina-Faso Unité anti-drogue: 11 individus décèdent durant la garde à vue à Ouagadougou 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires