Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Côte D'Ivoire Promotion du genre: 20 formateurs formés pour booster la candidature féminine aux postes électifs


Société

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
Promotion-du-genre:-20-formateurs-formes-pour-booster-la-candidature-feminine-aux-postes-electifs

Suite au constat de la sous-représentation des femmes au niveau des postes électifs, le Groupe des Organisations Féminines pour l’Égalité Homme-Femme (GOFEHF) a décidé de mettre en place, en son sein un pool de formateurs en vue du renforcement permanent des capacités des femmes en politiques en Côte d’Ivoire.

Ainsi du 15 au 19 avril, il initie un séminaire de formation à l’endroit des formatrices de candidates aux élections durant lequel 22 auditrices et auditeurs seront formés en partenariat avec Regard de femmes, une ONG française. Ils auront en charge à leur tour de former les femmes candidates.
Ce séminaire, vise à rehausser la participation des femmes aux élections, à leur donner l’enthousiasme, à mieux connaître le système électoral, la prise de parole en public, la mobilisation de ressources et la confiance en soi.

Pour Rachel Gogoua, présidente du GOFEHF: « Il faudrait que 2020 soit l’année de l’égalité hommes et femmes dans les assemblées élues ». Elle a appelé les stagiaires à leur responsabilité historique qui implique qu’elles s’approprient la formation reçue afin d’acquérir un réel pouvoir transformateur sur les femmes qui s’engagent en politique. »

En Côte d’Ivoire, il n’y a que 11,37% de femmes députés, 15 femmes sur 200 maires et 1 seule femme présidente de conseil régional sur 31. Le Ministre de l’intérieur et de la sécurité, Sidiki Diakité, a renouvelé son engagement pour la promotion du genre et encouragé les candidatures féminines comme cela est pris en compte dans la constitution de 2016.

Avant de déclarer l’ouverture dudit séminaire, Ly Ramata Bakayoko, Ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfant, présidente de la cérémonie, a rappelé l’engagement du gouvernement dans cette lutte.

Cela se traduit entre autres, par la décision prise en Mars dernier en conseil des Ministres qui demande un quota de 30% de femme sur le nombre de candidat aux différentes élections.

Elle a par ailleurs félicité les organisateurs du séminaire « pour le renforcement des droits politiques de la femme » a-t-elle indiqué.

Par la multiplication de ce genre de formation, la parité politique sera respectée en Côte d’Ivoire, qui s’inscrit dans la bonne gouvernance.

Le Groupe des Organisations Féminines pour l’Égalité Homme-Femme (GOFEHF) est une faîtière de 17 réseaux et organisations féminines.

L'AUTEUR
GOFEHF


Autres titres
Afrique de l'Ouest Au Comité des droits de l’enfant, la Côte d’Ivoire présente son numéro vert pour « enfants en détresse » 
Inter Les métriques, la technologie et les réseaux sociaux ont changé la façon de travailler des journalistes dans le monde 
Mali IBK honore le héros des inondations du 16 mai 2019 Mamoutou Diarra élevé à la médaille de « Sauvetage » intégrera la protection civile 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Côte D'Ivoire Korhogo abritera les Journées Promotionnelles de l’Artisanat 2019 
Côte D'Ivoire Campagne cotonnière 2019-2020: une production en hausse de 12% 
Côte D'Ivoire Béoumi: décès, blessés, déplacés suite à une crise intercommunautaire 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires