Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

République Centrafricaine Maloum (Ouaka) dit non à la violence intercommunautaire


Société

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
Maloum-(Ouaka)-dit-non-a-la-violence-intercommunautaire

Dans la préfecture de la Ouaka (centre-est), la campagne de sensibilisation sur la culture de la paix se poursuit. Ce mercredi 10 avril 2019, une délégation, composée du Sous-préfet de Bambari et de plusieurs sections du Bureau de la MINUSCA, s’est rendue à Maloum, village situé dans la commune de Ourodjafon. L’occasion pour les responsables de la commune de Ourodjafon de se féliciter de la paix qui règne désormais entre leur circonscription et celle de Danga Boudou, située à quelques jets de pierre de là, et cela, grâce à la diligence de la MINUSCA.

En effet, les deux localités étaient longtemps déchirées par des conflits intercommunautaires.
C’est dans la cour de l’école de Maloum que le décor a été planté, le temps d’une cérémonie solennelle, présidée par le Sous-préfet de Bambari, Jude Doté. « Je vous appelle à une franche réconciliation en vue de faciliter la libre circulation des biens et des personnes dans cette zone », a-t-il exhorté la population venue nombreuse assister à la cérémonie.

Son appel semble avoir trouvée bon écho auprès des leaders desdits localités. « Je nous invite à briser le mur de la méfiance tout en nous tournant vers la paix, gage de stabilité durable et de développement », a renchéri le Maire de la commune de Ourodjafon, Seni Maloum. Ce dernier a mis l’accent sur les conséquences néfastes de cette crise sur le quotidien des deux communautés, arguant que les stigmates sont encore latents.

Témoin de cette réelle réconciliation, le chef par intérim du bureau de la MINUSCA à Bambari, Danny Clovis Siaka, a encouragé les communautés à cultiver un esprit de paix et d’amour. « La violence freine tout élan de développement et d’épanouissement des communautés », a-t-il rappelé, en évoquant également l’accord politique de paix et de réconciliation en RCA.


Des danses traditionnelles et des sketches ont meublé cette belle cérémonie qui a réuni plus de deux mille personnes.

L'AUTEUR
MINUSCA


Autres titres
Burkina-Faso Congrès sur la Miséricorde Divine: Ouagadougou abrite la 4ème édition 
Guinée Deux journalistes blessés lors de la couverture d’une manifestation 
Inter Plus de 7 millions d’enfants privés de liberté dans le monde (ONU) 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
République Centrafricaine La deuxième phase du recrutement des 150 agents pénitentiaires civils se poursuit 
République Centrafricaine Axe Aéroport-Pk0: déguerpissement des installations anarchiques dans les environs du marché combattant 
République Centrafricaine Évaluer le processus de paix Gambo-Pombolo, un an après 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires