Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Inter Plus de 100 millions de personnes dans le monde souffrent encore de faim aigüe (ONU)


Société

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
Plus-de-100-millions-de-personnes-dans-le-monde-souffrent-encore-de-faim-aigüe-(ONU)

Environ 113 millions de personnes vivant dans 53 pays ont connu une situation d’insécurité alimentaire aigüe en 2018, en baisse par rapport aux 124 millions en 2017, selon un rapport présenté conjointement mardi par l’Union européenne, l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et le Programme alimentaire mondial (PAM).

Le nombre de personnes en situation de crise alimentaire à travers le monde reste largement supérieur à 100 millions pour la troisième année consécutive, et le nombre de pays concernés a augmenté.

Le Directeur général de la FAO, José Graziano da Silva, a estimé que malgré une légère baisse du nombre de personnes en situation d’insécurité alimentaire aigüe en 2018 - la faim dans sa forme la plus extrême - le chiffre annoncé reste beaucoup trop élevé.

« Nous devons agir dans le cadre d’une approche globale articulée autour d’un axe humanitaire-développement-paix pour renforcer la résilience des populations touchées et vulnérables. Pour sauver des vies, nous devons également préserver leurs moyens d’existence », a-t-il ajouté.

Le Rapport mondial est réalisé chaque année par le Réseau mondial contre les crises alimentaires, un groupe d’agences internationales actives dans l’aide humanitaire et l’aide au développement.

Cette année, le rapport a été présenté lors de l’événement de haut niveau intitulé « L’alimentation et l’agriculture en temps de crises » qui se tient à Bruxelles les 2 et 3 avril. Il examinera la mise en œuvre de méthodes et de solutions novatrices pour prévenir et gérer les crises alimentaires, ainsi que celle d’une feuille de route afin de construire une action conjointe dans les années à venir.
Près des deux tiers des personnes touchées par l’insécurité alimentaire aigüe vivent dans huit pays

Près des deux tiers des personnes touchées par l’insécurité alimentaire aigüe vivent dans les huit pays suivants : l’Afghanistan, la République démocratique du Congo, l’Ethiopie, le Nigéria, le Soudan du Sud, la Syrie et le Yémen.

Le rapport note également que 29 millions de personnes supplémentaires souffrent d’insécurité alimentaire aigüe en 2018, en raison du climat et des catastrophes naturelles. Par ailleurs, 13 pays, dont la Corée du Nord et le Venezuela, n’ont pas été intégrés dans l’analyse faute de manque de données.

« Pour véritablement éliminer la faim, nous devons nous attaquer aux racines sous-jacentes : les conflits, l’instabilité, l’impact des catastrophes climatiques », a déclaré David Beasley, Directeur exécutif du PAM. « L’objectif Faim Zéro peut être atteint par le soutien à une bonne alimentation et à une bonne éducation des garçons et des filles, par le soutien à une véritable autonomisation des femmes, et par le soutien aux infrastructures rurales ».

Les programmes destinés à renforcer la résilience et la stabilisation des communautés permettent également de réduire le nombre de personnes souffrant de la faim. « Autre chose que les dirigeants mondiaux se doivent de faire : intervenir dès maintenant pour résoudre les conflits », a ajouté le Directeur exécutif du PAM.

Les conclusions du rapport appellent résolument à une coopération approfondie associant prévention, préparation et action afin de répondre aux urgences humanitaires et à leurs causes profondes (entre autres : les changements climatiques, les crises économiques, les conflits et les déplacements de populations). Par ailleurs, le rapport s’attache à mettre l’accent sur la nécessité d’une gestion plus efficace des crises alimentaires à travers une approche et une action conjointe humanitaire-développement. Il souligne aussi la nécessité d’un engagement plus ferme en faveur d’un règlement des conflits et d’une paix durable.



Autres titres
Gabon Vague de disparitions d’enfants: les femmes dans les rues ce lundi 
Côte D'Ivoire Présidentielles 2020: les 4 conditions des Evêques de Côte d’Ivoire pour des élections apaisées en 2020 
Nigéria L’ONU se félicite de la libération de plusieurs civils enlevés, dont trois humanitaires 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Inter Le manque de nouveaux antibiotiques menace les efforts contre les infections résistantes aux médicaments 
Inter Violence contre les enfants: l'OMS appelle à s'attaquer à la maltraitance cachée 
Inter Le Président de l’Assemblée générale présente ses priorités pour 2020 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires