Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Mali Plus d’une centaine de civils massacrés à Ogossagou


Sécurité

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
Plus-d-une-centaine-de-civils-massacres-a-Ogossagou

Meurtrier weekend dans le Cercle de Bankass. Une attaque terroriste a été perpétrée le 23 mars contre les paisibles populations du village de Ogossagou.

« Plus de 100 personnes (dont des personnes âgées, des femmes et des enfants), des dizaines de blessés, des habitations et greniers dévastés et incendiés » selon la Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH). C’est le bilan du massacre commis par des membres présumés de groupes de chasseurs dogons, près de la frontière avec le Burkina Faso, en pleine visite du Conseil de sécurité de l'ONU dans un Sahel en proie à la menace jihadiste.

On dénombre parmi les victimes, le chef de ce village peul et sa famille, ainsi que le marabout dudit village. « Ce sont les chasseurs traditionnels qui sont accusés par les rescapés », a souligné le préfet de Bankass, Boubacar Kané.

Dans un communiqué, la CNDH qualifie ces crimes dirigés contre des populations civiles innocentes « d’inadmissibles ». Elle « s’incline pieusement devant la mémoire des disparus et souhaite prompt rétablissement aux blessés;
- rappelle que l’impunité est la sève nourricière de ces atrocités ;
- réitère son appel pressant au Gouvernement à assumer pleinement ses responsabilités dans la protection des personnes et de leurs biens sur l’ensemble du territoire national à travers le désarmement sans délai des milices armées;
- rappelle aux autorités judiciaires compétentes que jusqu’ici les enquêtes ou procédures ouvertes n’ont pas donné de résultats tangibles et les invite à faire entreprendre des enquêtes impartiales, crédibles, transparentes et incisives en vue de poursuivre et juger toute personne impliquée dans ces crimes ;
- sollicite de nouveau une plus grande implication de la MINUSMA et des forces partenaires du Mali dans la protection des populations civiles ; »

Pour la CNDH, la protection des droits de l’Homme est une responsabilité partagée.



Autres titres
Burkina-Faso Unité anti-drogue: 11 individus décèdent durant la garde à vue à Ouagadougou 
République Centrafricaine Le Gouvernement et la MINUSCA abordent la question de l’embargo sur les armes avec la presse 
République Centrafricaine « La situation sécuritaire à Paoua s’améliore progressivement », dit le chef du bureau régional de la MINUSCA 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Mali Communiqué du Conseil des ministres du mercredi, 17 juillet 2019 
Mali 248 millions $ de la Banque mondiale pour la gouvernance, la résilience climatique, l’électricité et les mines 
Mali EDM organise des consultations publiques sur l’impact de la ligne électrique Koutiala-Yorosso 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires