Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Côte D'Ivoire Appui au secteur agricole : Des producteurs formés et des pistes rurales réhabilitées


Société

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
Appui-au-secteur-agricole-:-Des-producteurs-formes-et-des-pistes-rurales-rehabilitees

Le Projet d’Appui au Secteur Agricole en Côte d’Ivoire (PSAC) a été mis en œuvre par le gouvernement de 2014 à 2018. Sur cette période, il a bénéficié, en termes de formation, à plus de 150 000 petits exploitants agricoles dans les filières cacao, hévéa, palmier à huile, coton et anacarde. Les populations ont également bénéficié de projet de réhabilitation de pistes rurales.

L’enjeu du projet est de réduire la pauvreté chez les agriculteurs, à travers l’appui pour une meilleure productivité, l’amélioration de l’accès aux marchés par la réhabilitation des routes rurales et la formation des agriculteurs. Le bilan est positif, avec 47 000 hectares de plantations améliorées créées.

On note aussi que 6 500 km de pistes rurales ont été réhabilités pour faciliter l’écoulement des productions agricoles et la mobilité des populations. A cela s’ajoutent la construction de 11 centres de santé, de 11 écoles et le renforcement de capacités de 120 coopératives issues des cinq filières.

Pour Abdoulaye Berté, secrétaire exécutif de l’Interprofession du Palmier à Huile, le PSAC a contribué à redynamiser l’organisation. Mama Tuo, cultivatrice de coton, qui a reçu deux bœufs dans le cadre du projet, note, pour sa part, une nette amélioration de ses revenus.


Retombées positives dans la cacaoculture

Le bilan du volet cacao du PSAC est encourageant pour la Côte d’Ivoire, premier producteur mondial. Dans l’optique d’une production cacaoyère durable, le projet a permis le renouvellement et l’assainissement d’une partie du verger.

En effet, 13 879 hectares de vieux vergers ont été remplacés et 20 135,5 hectares de matériel végétal amélioré ont été mis à la disposition des producteurs. Pour lutter contre la maladie du Swollen Shoot, 11 171 hectares de vergers infectés ont été arrachés. Les propriétaires de ces plantations ont été accompagnés par le projet qui leur a remis plus de 1,5 million de plants et des semences de produits vivriers.

A cela, il faut ajouter la construction d’une unité de production de fèves enrobées, d’une serre pour la production de plants et de réseaux d’irrigation. Enfin, 18 557 producteurs, dont 885 femmes, ont été formés aux bonnes pratiques agricoles. Le PSAC, d’un coût de 75 milliards de FCFA, a été cofinancé par la Côte d’Ivoire et des partenaires au développement.

L'AUTEUR
CICG-Côte d’Ivoire


Autres titres
Burkina-Faso Ouagadougou: coupure d’électricité dans plusieurs secteurs ce samedi 
Guinée MTP-Routes communautaires: réception de travaux provisoires 
Inter Plus de 63.000 migrants ont reçu une aide au retour volontaire de l’OIM en 2018 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Côte D'Ivoire Imagerie médicale Le CIRAD s’offre l’IRM 1,5 tesla, le bijou de l’analyse médicale 
Côte D'Ivoire Lutte contre la Pauvreté : La Ministre Mariatou Koné évoque les avancées du Swedd à New York 
Côte D'Ivoire Election à la Présidence de L’UNJCI: le Ministre Sidi Touré échange avec les candidats 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires