Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Burkina-Faso Le conflit intercommunautaire de Yirgou au menu des quotidiens burkinabè


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

Les quotidiens burkinabè de ce lundi reviennent largement sur les affrontements intercommunautaires meurtriers survenus en début d’année à Yirgou, dans la région du Centre-nord du Burkina Faso.

«Drame à Yirgou : la compassion du Chef de l’Etat», barre à sa Une le quotidien national Sidwaya qui consacre son éditorial au sujet, avec ce titre : «Violences absurdes !».

Selon le journal qui publie également des témoignages de rescapés, le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, s’est rendu le samedi 5 janvier 2019 à Yirgou, dans la commune de Barsalogho.

Il rappelle que cette visite s’effectue quatre jours après les affrontements entre communautés (moosé et peuhl) qui ont occasionné 47 morts.

C’est à juste titre que L’Observateur Paalga, le doyen des quotidiens privés du Burkina Faso affiche : «Violences communautaires à Barsalogho : Roch sur les lieux du drame», avant de faire observer que «Yirgou vaut bien un deuil national».

Pour sa part, Le Pays, autre quotidien privé, parle de «condamnations tous azimuts», ajoutant que «le chef de l’Etat appelle à l’unité nationale».

A en croire ce confrère, bientôt un site sera érigé pour accueillir les populations en fuite.

Aujourd’hui au Faso, à son tour, croit s’avoir que «le vivre-ensemble a foutu le camp à Yirgou, les 1er et 2 janvier !», montrant à sa une les images d’un village détruit et le président Kaboré consolant des femmes en détresse

Le Quotidien, de son côté, met en exergue : «Tueries à Yirgou/Barsalogho : 56 morts selon une coalition des OSC» et publie des déclarations de certaines Organisations de la société civile et du Chef de file de l’opposition politique (CFOP).

Dans son éditorial, ce quotidien estime que l’on doit profiter de l’occasion pour «régler définitivement la question des Koglwéogo (groupes d’auto-défense, auteurs des tueries)».




Autres titres
Burkina-Faso Route nationale Dédougou-Tougan: désenclavement d’une zone à fort potentiel agricole 
Afrique Centrale Aide humanitaire: l’UE mobilise plus de 18 millions d’euros pour la République centrafricaine 
Congo RDC 7.500 réfugiés ont fui vers l'Ouganda les violences communautaires en Ituri depuis début juin 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Burkina-Faso Route nationale Dédougou-Tougan: désenclavement d’une zone à fort potentiel agricole 
Burkina-Faso Transformation des chaînes de valeurs agricoles: le ministre Salifou OUEDRAOGO présente les conditions de faisabilité à Rome 
Burkina-Faso Baccalauréat session 2019: le président du Faso souhaite bonne chance aux candidats 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires