Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Sénégal Le livre de Macky Sall et la politique se bousculent dans les quotidiens sénégalais


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

Les quotidiens sénégalais parus mercredi mettent le focus sur la présentation, hier, du livre « Le Sénégal au cœur » du président Macky Sall, et sur la politique marquée par la poursuite du dépôt au Conseil constitutionnel des fiches de parrainages pour la présidentielle.

« Dédicace de son ouvrage : Macky Sall solde ses comptes », titre L’As, dans lequel journal, le chef de l’Etat explique : « Je suis issu d’une lignée de guerriers qui préfèrent mourir plutôt que de perdre la face. Il faut sortir Dakar de la saleté et de la pauvreté. Je me suis rendu que je ne suis pas assez connu. Il faut qu’on ait de la modestie d’aller d’abord se documenter avant de parler en public ».

Dans Vox Populi, Macky Sall ajoute : « Je suis issu d’une lignée de guerriers…Ils préfèrent mourir que de perdre la face. Il faut aller au Fouta (nord) pour le savoir. Il y a eu une volonté de destruction qui n’a d’égale que la haine, la cupidité ».

Parlant de la présentation du livre de Macky Sall, Le Quotidien voit « la présidentielle au cœur » car, l’auteur, candidat à sa propre succession à la présidentielle de février 2019 dit : « Nous devons gagner Dakar. En 2021-2022, l’emploi, priorité des priorités ».

« Macky Sall sur son livre : Je n’ai attaqué Idrissa Seck (président du parti Rewmi) », rapporte EnQuête.

Selon Le Témoin, près de trois après avoir été accusé par Me Wade d’esclave et de descendant d’anthropophage, « Macky rétablit la vérité et étrille son accusateur ».

L’Observateur consacre sa Une à la politique avec le dépôt des fiches de parrainages et fait état de « piètre bilan de la Caisse des dépôts ». Nos confrères constatent beaucoup de violence et des mandataires sous le choc, avant de souligner que seule une dizaine de listes sont passées au Greffe.

« Bagarre au Conseil constitutionnel-Gakou (président du Grand parti) annonce une plainte », informe Le Quotidien dans sa manchette.

Anticipant déjà sur la présidentielle, Sud Quotidien s’exclame : « Retrait et disponibilité de la carte d’identité Cedeao associée à la carte d’électeur-Menace d’hypothèque ! »



Autres titres
Inter Le français: une langue pour 300 millions de personnes et à vocation universelle 
Côte D'Ivoire Innovation dans le secteur des médias privés: 72 acteurs de la presse formés à la maitrise de l’écriture web et à la monétisation de la presse 
Afrique de l'Ouest Route Koupéla-Cinkansé-frontière du Togo: Roch Marc Christian Kaboré inaugure la voie 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Sénégal Le développement du projet d’expansion de Baobab nécessitera un investissement de 183 millions $ 
Sénégal Le marché Petersen ravagé par un incendie 
Sénégal Le Boeig 737 Max n’aura pas accès à l’espace aérien sénégalais 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires