Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Burkina-Faso Fête de l'indépendance du 11 décembre: le Message à la Nation de Roch Marc Christian Kaboré


Politique

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
Fete-de-l-independance-du-11-decembre:-le-Message-a-la-Nation-de-Roch-Marc-Christian-Kabore

Manga, 10 décembre 2018. Peuple du Burkina Faso Chers compatriotes

La célébration du 58ème anniversaire de l’accession de notre pays à la souveraineté nationale et internationale m’offre l’agréable occasion de rendre hommage à notre peuple travailleur et de saluer la mémoire des bâtisseurs de notre nation, des martyrs et des héros nationaux.

Ces femmes et ces hommes de toutes conditions continuent de faire notre fierté et donnent du sens au combat que nous menons encore aujourd’hui pour réaffirmer notre dignité, notre unité, notre cohésion et notre indépendance.

Cette année 2018 aura été une année éprouvante pour notre pays au plan sécuritaire et si nous sommes restés debout, c’est bien parce que certains d’entre nous sont allés jusqu’au sacrifice suprême, pour défendre la patrie, dans cette lutte contre le terrorisme.

En cet instant solennel, je voudrais ici redire toute ma compassion aux familles qui ont vu les leurs tomber pour défendre la sécurité de l’ensemble des Burkinabè et l’intégrité de notre pays et exprimer toute ma solidarité aux blessés, aux veuves, et aux orphelins.
Je m’incline devant la mémoire de tous nos braves soldats tombés sur le champ de bataille pour défendre l’honneur et la fierté de notre peuple.

La nation tout entière leur est reconnaissante à jamais pour leur courage.
J’associe à cet hommage, toutes les victimes innocentes de cette barbarie terroriste, et souhaite un prompt rétablissement aux blessés, civils et militaires.

A tous nos valeureux soldats qui sont mobilisés au quotidien, contre le terrorisme pour notre sécurité et pour la défense de l’intégrité du territoire, je réitère mes encouragements.
Peuple du Burkina Faso

Face à cette guerre que nous imposent les forces rétrogrades et obscurantistes, il nous faut faire preuve de solidarité et plus que jamais nous rassembler autour de l’essentiel.
Rien et absolument rien ne doit remettre en cause notre vouloir vivre-ensemble dans le respect de nos différences et de notre diversité.

Ce que nous célébrons aujourd’hui n’est autre que notre unité, notre identité collective, notre fierté d’appartenir à la même patrie qui forment le ciment de notre vivre-ensemble et forgent notre destin commun.

C’est fort de ces valeurs que nos devanciers ont fait face à l’adversité de tous ceux qui ont voulu entraver la marche vers la liberté et l’indépendance de notre peuple qui n’a jamais courbé l’échine.

A cet égard, j’ai une obligation à l’endroit de tous les enfants dont la scolarité connaît des perturbations du fait des menaces terroristes qui pèsent sur eux, sur leurs parents et leurs enseignants. Personne n’a le droit de s’attaquer à l’avenir de notre Nation, et je veillerai à ce que l’accès de tous les enfants à l’école soit assuré sur l’ensemble du territoire national.
Peuple du Burkina Faso
Chers compatriotes

Le thème qui a été retenu pour la célébration de notre fête nationale : « Bonne gouvernance, et équité sociale pour une nation forte et prospère » est une interpellation collective à un Burkina résolument tourné vers une gouvernance vertueuse qui assure à tous et à chacun l’équité, la justice et l’espoir.
L’atteinte d’un tel objectif pour lequel je me suis engagé avec vous passe nécessairement par un changement de mentalité et de comportement.

La culture de redevabilité et de transparence, les contrôles avec leurs corollaires de sanctions positives ou négatives la participation citoyenne, le dialogue inclusif, la prise en compte de nos valeurs culturelles positives, socle de paix et de cohésion, seront la clé de notre succès.

Force est de reconnaître qu’en la matière des défis importants restent à relever, si nous voulons être en phase avec le besoin légitime de justice sociale et de transparence de notre peuple.
C’est pourquoi, j’engage le Gouvernement, les organisations de la Société Civile et chaque Burkinabè à assurer chacun sa part de responsabilité pour faire de la bonne gouvernance et de l’équité, des réalités concrètes aux plans politique, administratif et économique.

Je réaffirme avec force qu’aucune nation ne peut prospérer dans le désordre, l’incivisme et la corruption qui sont des fléaux qui fragilisent la cohésion sociale et les efforts pour un mieux-être pour tous.
De même, nous ne pourrons transformer profondément notre économie sans un minimum de culture de l’effort, du sacrifice, du patriotisme, de l’intégrité et du travail bien accompli.

Nous avons non seulement besoin d’un Burkina de paix et de progrès, mais aussi d’un Burkina prospère fondé sur un Etat moderne et démocratique.
Peuple du Burkina Faso

La célébration de la fête de l’Indépendance dans la belle Cité de l’Épervier m’offre l’occasion de traduire toutes mes félicitations et reconnaissances aux habitants et ressortissants de Manga et de toutes les provinces de la région du Centre-sud, le Zoundweogo, le Nahouri et le Bazèga. Certes c’est un honneur que d’abriter les festivités du 11-décembre, c’est également une grande responsabilité d’être le lieu d’où toute la nation renouvelle son engagement à vivre dans la bonne gouvernance.
Cette année encore, l’Etat a consenti d’importants efforts financiers pour permettre à la région de présenter un nouveau visage à travers de nouvelles infrastructures.

C’est l’occasion pour moi d’inviter les uns et les autres au bon entretien de toutes ces réalisations qui témoignent de notre volonté de faire toujours plus afin que partout, les fruits de nos efforts communs soient équitablement redistribués et impactent positivement les conditions d’existence des populations de nos villes et de nos campagnes.
Peuple du Burkina Faso

La célébration de notre accession à l’indépendance est une opportunité pour jeter un regard introspectif sur ce qui fonde notre identité, et notre communauté de destin.

En sacrifiant à cet exercice, nous nous rendons bien compte que nous avons encore de la ressource pour réaliser, progressivement, nos aspirations les plus profondes.
Mon engagement pour la Réconciliation Nationale reste intact et doit être fondé sur une exigence de Vérité et de Justice.

C’est en se soumettant humblement et courageusement à cette démarche pour préserver l’essentiel que nous pourrons aborder l’avenir avec encore plus d’optimisme.
Puissions-nous, en ce 58ème anniversaire de la fête nationale de notre pays, et dans ce monde en perpétuelle évolution où les défis se le disputent à l’adversité, pouvoir compter en plus de nos efforts conjugués, sur la divine providence pour garantir l’unité, la cohésion et la solidarité de notre peuple.

Que Dieu bénisse le Burkina Faso !
Bonne fête de l’Indépendance à toutes et à tous !



Autres titres
Côte D'Ivoire Interview/ Abdourahmane Cissé, Ministre du Pétrole, de l’Energie et des Energies Renouvelables: « 2 122 localités ont été électrifiées en 7 ans (2011-2018), contre 2 218 en 50 ans (1960-2010) » 
Burkina-Faso Transformation des chaînes de valeurs agricoles: le ministre Salifou OUEDRAOGO présente les conditions de faisabilité à Rome 
Tchad Redéfinition du rôle et la mission des autorités traditionnelles 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Burkina-Faso Transformation des chaînes de valeurs agricoles: le ministre Salifou OUEDRAOGO présente les conditions de faisabilité à Rome 
Burkina-Faso Baccalauréat session 2019: le président du Faso souhaite bonne chance aux candidats 
Burkina-Faso Campagne agropastorale 2018-2019: la production céréalière en hausse 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires