Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Nigéria Lutte contre la corruption : une décision de Buhari qui ne fait pas l’unanimité


Politique

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
Lutte-contre-la-corruption-:-une-decision-de-Buhari-qui-ne-fait-pas-l-unanimite

Une liste de 50 personnalités nigérianes, pas des moindres empêchées de quitter le territoire. C’est en substance la décision de Muhamadou Buhari , le président nigérian, qui entend mettre de l’ordre dans les écuries d’Augias.

Le président qui a fait de la lutte contre la corruption son cheval de bataille ne lésine pas sur les moyens pour rendre effective cette mesure. C’est ainsi que samedi, un communiqué de la Présidence a annoncé que 50 personnes dont les noms figurent sur une liste rouge sont clouées sur le sol nigérian.

C’est la Commission des Crimes Economiques et Financiers (EFCC), la Commission des Pratiques de Corruption Indépendantes et autres Infractions Connexes (ICPC) et la Police du Nigéria et 17 qui ont établi cette liste. Selon la Présidence, les procès ont montré leurs limites quant à la lutte contre la corruption.

« Certains procès durent 10, voire 15 ans. Et beaucoup de ces procès pour corruption n’aboutissent jamais. Car les gens utilisent les fonds qu’ils avaient volés. Cet ordre instaure donc un embargo sur des fonds suspects volés de sorte que personne ne puisse les déplacer ou en disposer, tant que le cas n’est pas résolu devant un tribunal », a laissé entendre Garba Shehu, le porte-parole du président Buhari, pour justifier cette décision.

Seulement, l’annonce de cette mesure fait des mécontents dans les rangs de l’opposition. Le PDP, grand parti de l’opposition a jugé cette mesure de « draconienne ». Cette décision viserait selon le parti tous ceux qui sont contre la candidature de Muhammadou Buhari à la Présidentielle prochaine. Entres autres des membres des partis de l’opposition, les chefs religieux, des anciens dirigeants politiques etc.


L'AUTEUR
Magnim Karouwe


Autres titres
Mali Dispersion violente d’un meeting d'opposition: le CNDH condamne tout recours excessif à la force 
Niger Intervention du Président de la République lors du Sommet Extraordinaire de l’Union Africaine à Addis-Abeba 
Mali Administration publique: vers le renforcement du personnel la Direction des Ressources humaines 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Nigéria Le taux de transmission du VIH de la mère à enfant le plus élevé au monde 
Nigéria Etat de Kaduna : l’armée prend les rênes de la sécurité 
Nigéria Etat de Kaduna : de nouvelles violences intercommunautaires au nord du pays 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires