Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

République Centrafricaine Le groupe libanais SEG International décroche un contrat de 175 millions $ pour la construction de 5 000 logements sociaux


Economie et finances

Agenceecofin | | Commenter |Imprimer
Le-groupe-libanais-SEG-International-decroche-un-contrat-de-175-millions-$-pour-la-construction-de-5-000-logements-sociaux

Le groupe immobilier et de BTP basé au Liban, SEG International, vient de décrocher via sa filiale marocaine, un contrat de 98 milliards FCFA (environ 175 millions $) pour la construction de 5 000 logements sociaux en Centrafrique.

L’information a été donnée par le promoteur de ce projet, Jules Ndjawé, dans une interview accordée au Réseau des journalistes pour les droits de l’homme (RJDH) de la Centrafrique, précisant que ce projet s’inscrit dans le cadre du partenariat entre la Société d’Entreprise et de Gestion (SEG) Maroc et le gouvernement centrafricain.

« Dans le travail qui est le mien, mon équipe et moi avons déniché un investisseur en l’occurrence la SEG.», a-t-il déclaré. Ajoutant que « nous avons vendu le potentiel de notre pays après 18 mois de négociations. Une convention a été signée avec les autorités centrafricaines, nous sommes en train de terminer les études. Le coût total de ce projet est de 98 milliards de francs ».

Toujours selon Jules Ndjawé, le démarrage des travaux est prévu pour le mois de novembre 2018. Et ceux-ci vont s’effectuer aussi bien dans la capitale Bangui que dans plusieurs autres villes du pays.

« Initialement, nous avions besoin de 5 sites pour nous permettre de faire 1 000 logements par site. Mais le souci de l’Etat est d’agrandir la ville, c’est pourquoi nous avons prévu deux sites à Bimbo, un site au PK 14 non loin de là où l’université sera construite. Nous avons un autre site sur l’axe Damara et un site en étude vers Landja. Au final, nous allons essayer de mettre 4 000 logements à Bangui et répartir les 1 000 dans les zones à forte concentration notamment à Bouar, Berberati, Bambari et donner un nouveau souffle à une ville comme Bangassou.», a-t-il tenu à préciser.

Notons qu’en raison des tensions armées qui ont secoué la Centrafrique, de nombreux logements ont été détruits causant des milliers de sans-abris. Si bien que de nombreuses personnes vivent encore dans des camps de fortune.

Selon les autorités centrafricaines, les besoins en logement sont passés d’environ 500 000 logements avant la crise, à environ un million aujourd’hui.



Autres titres
Ghana Le gouvernement signe un contrat de 500 millions $ avec un groupe chinois pour la construction d'une ligne ferroviaire 
Burkina-Faso Coopération : La Banque Mondiale octroie environ 137 milliards de F CFA au Burkina Faso 
Côte D'Ivoire Industrie: le fabricant du lait 'Bonnet Rouge' installe son siège Afrique à Abidjan 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
République Centrafricaine Nola:une sœur de la communauté catholique des filles de Jésus assassinée 
République Centrafricaine La Minusca condamne très fermement l’attaque odieuse contre les populations de Koundjili et à Ndjondjom, Bohong et Lemouna 
République Centrafricaine La police centrafricaine se rapproche des populations du 5eme arrondissement à Bangui 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires