Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Inter L’ONU rend hommage à Nelson Mandela, un des grands dirigeants de l’humanité


Société

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
L-ONU-rend-hommage-a-Nelson-Mandela,-un-des-grands-dirigeants-de-l-humanite

Les Nations Unies ont rendu hommage lundi à Nelson Mandela, ancien dirigeant de l’Afrique du Sud et héros de la lutte contre l’apartheid, lors d’un Sommet au cours duquel le chef de l’ONU, António Guterres, l’a qualifié de l’un « des grands dirigeants de l’humanité ».

« Il incarnait les plus hautes valeurs des Nations Unies. Il a consacré sa vie à servir sa communauté - en tant qu'avocat, prisonnier d'opinion, artisan de la paix, président et ‘ancien’ respecté. Il chérissait l'idéal d'une société démocratique et libre dans laquelle tous vivent ensemble dans l'égalité et l'harmonie. C'était une cause fondamentale pour laquelle il était prêt à se battre et à mourir », a dit M. Guterres à l’ouverture de ce sommet célébrant la mémoire de Nelson Mandela, décédé en 2013.

M. Mandela, appelé aussi Madiba, « a fait face à ses oppresseurs au tribunal, sachant qu'ils avaient le pouvoir de vie et de mort, et il a refusé de reculer. Quand il était prisonnier politique, il a fermement refusé que sa dignité ne soit compromise et il est devenu un point de ralliement pour un mouvement mondial qui a conduit au démantèlement du régime d'apartheid », a ajouté le Secrétaire général, rappelant le rôle joué par l’ONU dans ce démantèlement.


Président de l'Afrique du Sud, Nelson Mandela a défendu les droits des femmes

Lorsqu’il était Président de l’Afrique du Sud, Nelson Mandela a défendu les droits des femmes et la Constitution de l’Afrique du Sud en 1996, « qui reste un phare pour les droits de l’homme et l’égalité des chances ».

« Sous son leadership, l'Afrique du Sud a élargi l'accès aux soins de santé, à l'éducation, au logement, à l'eau, à l'assainissement et à l'électricité. Et, au-delà des frontières de l’Afrique du Sud, Madiba a eu une profonde influence sur la paix et la démocratie », a encore dit M. Guterres, citant le Burundi, où Nelson Mandela a joué un rôle clé dans la négociation de l’Accord d’Arusha pour la paix et la réconciliation.

« Partout, il était un champion de la paix, du pardon, de l'humilité, de la compassion, de la dignité et des droits de l'homme », a souligné le chef de l’ONU. « Aujourd’hui, nous nous souvenons d’un homme d’une grande sagesse, d’une dignité discrète et aux réalisations exceptionnelles, qui a travaillé sans relâche pour la paix et la dignité humaine partout dans le monde. C’est le but de notre organisation et, en tant que dirigeants, c’est notre responsabilité. Engageons-nous à tirer parti de l’héritage de Nelson Mandela pour que tous les peuples du monde puissent jouir de la paix, de la prospérité et d’un développement inclusif et durable ».

Une statue dévoilée

Plus tôt lundi matin, le Secrétaire général a dévoilé une statue de Nelson Mandela, au siège de l’organisation, à New York. Il a remercié le gouvernement sud-africain qui a fait don de cette statue.

« A partir de maintenant, tous les délégués, le personnel et les visiteurs aux Nations Unies peuvent être constamment inspirés par l’héritage de Madiba en regardant cette magnifique statue », a dit M. Guterres.

« Peu de gens dans l’histoire de notre monde ont laissé une telle marque sur l’humanité. L’héritage de Mandela, issu de la lutte contre l’apartheid, s’est élargi non seulement aux droits du peuple sud-africain, mais à la nécessité et à l’universalité des droits de l’homme pour tous », a déclaré pour sa part la Présidente de l’Assemblée générale des Nations Unies, Maria Fernanda Espinosa.

« C'est un héritage de persévérance, de dévouement et d’engagement sans faille pour la dignité des personnes », a-t-elle ajouté.

Selon elle, la statue n’est pas là pour commémorer son décès mais est une marque de respect et de gratitude profonde. « Cette statue témoignera de Mandela et, par extension, des valeurs qu’il a défendues avec acharnement et pour lesquelles il s’est battu: l’égalité raciale, la non-discrimination et l’incroyable valeur et dignité de la vie humaine ».

L'AUTEUR
ONU


Autres titres
Maroc Crise migratoire : expulsion de migrants et blessure de militaires marocains 
Côte D'Ivoire Projet d’évacuation des populations du Mont Péko : un recensement annoncé 
Bénin Urbanisation et politique se côtoient dans la presse béninoise 
Plus de nouvelles





Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle
RECHERCHE
Inter Déclaration de l'Initiative des médias d’Afrique sur Jamal Khashoggi 
Inter Officiel : Louise Mushikiwabo, élue secrétaire générale de l’OIF 
Inter Francophonie: Michaëlle Jean n’a plus le soutien du Canada et du Québec 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires