Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Cameroun Les journaux camerounais à fond dans la campagne électorale


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

Sons, couleurs et saveurs de la campagne pour l’élection présidentielle du 7 octobre sont au menu des journaux camerounais parus mardi.

A peine démarrée, la campagne pour la course à la magistrature suprême bat déjà tous les records d’audience et de mobilisation, constate The Guardian Post, voyant dans les premiers rôles les candidats Akere, Libii, Osih et Kamto qui s’activent à faire vaciller le mammouth Biya.

Mais le soutien populaire dont ils bénéficient aura du mal, doute le quotidien de langue anglaise, à se traduire en une victoire en l’absence d’une coalition de l’opposition.

Dans cette compétition pour le trône du pays, ironise l’hebdomadaire Ouest-Littoral qui dresse par ailleurs les «forces» et les «faiblesses» des uns et des autres, il y a un «favori» (Paul Biya), trois «dauphins» (Joshua Osih, Maurice Kamto et Cabral Libii), deux «surprises» (Serge Espoir Matomba et Franklin Afanwi) et trois «tocards» (Adamou Ndam Njoya, Akere Muna et Garga Haman Adji), le reste n’étant que théâtre de mauvais goût.

Et dans cette liste figure ce que le quotidien Émergence considère comme un «phénomène» : Cabral Libii, le plus jeune (49 ans) des prétendants au titre et qui soulève les foules à chacune de ses sorties.

Depuis 1992, argumente la publication, jamais candidat de l’opposition, un freluquet sur qui personne ne misait au départ et qui est en train de déjouer les pronostics, n’avait réussi à drainer autant de monde dans ses meetings.

Sans doute conscient d’un bilan difficile à défendre sur le front social, répond en écho Mutations sous le titre «Emplois publics contre vote le 7 octobre ?» le candidat Biya, à travers son gouvernement, semble avoir beaucoup manœuvré depuis quelques semaines en lançant une vingtaine de tests depuis début août, une «avalanche de concours administratifs à l’approche de la présidentielle qui ne semble pas innocente».

Le régime de Yaoundé, renchérit Le Quotidien de l’Économie, va devoir gérer une autre impasse avec la suspension, décidée par le ministre des Finances, Louis Paul Motaze, des avances de solde et de pension aux agents publics et aux retraités, une mesure qui met des centaines de personnes dans le désarroi en modifiant la planification des salariés et pensionnés de la fonction, et donc susceptible d’engendrer un front de défiance contre un système déterminé à faire reconduire son champion.

Faudrait-il pour autant désespérer de l’après-7 octobre ?, semble demander le quotidien à capitaux publics Cameroon Tribune qui, sous le titre «Profession de foi : comment Paul Biya voit l’avenir», a fait le choix de résumer ainsi les propositions du président-candidat, qui sollicite de ses concitoyens un nouveau septennat : poursuivre l’amélioration de vie de ses compatriotes, continuer à œuvrer à la consolidation de la paix, sauvegarder l’unité nationale et l’intégrité territoriale du Cameroun, accélérer la marche vers l’émergence.

Dans la région de l’Ouest, vivier électoral par excellence, il manque jusqu’à présent, constate Le Messager, deux voix qui font généralement autorité en matière de consignes de vote : le roi des Bamoun, Ibrahim Mbombo Njoya et le président du Sénat, Marcel Niat Njifenji, qui jusqu’à présent font défaut sur le terrain au candidat du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC, au pouvoir) dont ils sont des dignitaires incontestés.




Autres titres
Algérie Le journaliste Adlène Mellah de nouveau sous mandat de dépôt 
Congo RDC Enclavement de plusieurs localités après l’effondrement du pont Kasindi 
Bénin Politique et économie, sujets dominants dans la presse béninoise 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Cameroun Des experts onusiens appellent à protéger la liberté d’expression 
Cameroun L’élection du président de la Fecafoot passionne les journaux camerounais 
Cameroun La tension du retrait de la CAN 2019 ne retombe pas dans les journaux camerounais 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires