Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Burkina-Faso Politique et sécurité en couverture des quotidiens burkinabè


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

Les quotidiens burkinabè de ce jeudi, entre autres sujets, commentent la situation sécuritaire du pays, sans oublier la politique marquée par la session extraordinaire de l’Assemblée nationale convoquée par le président de l’institution, ainsi que la rentrée gouvernementale, effectuée la veille.

«Rentrée gouvernementale : L’insécurité au cœur des préoccupations», affiche le quotidien à capitaux publics Sidwaya qui informe qu’après un mois de vacances, les membres de l’exécutif ont repris du service, avec plusieurs dossiers à examiner.

Pour sa part, le journal privé Le Pays présente cette une : «Situation sécuritaire au Burkina : Le patron du perchoir appelle à l’unisson».

Selon le quotidien, la 7e législature de l’Assemblée nationale a ouvert sa 2e session extraordinaire de l’année 2018, sous le signe de l’union sacrée face à la dégradation de la situation sécuritaire nationale.

A ce propos, Sidwaya fait observer que «le parlement (est) en quête d’informations» concernant la lutte contre le terrorisme.

Sous le titre «Lutte contre le terrorisme : Bala veut faire parler la poudre», L’Observateur Paalga, le doyen des quotidiens privés du Burkina Faso, souligne que conformément à l’article 88 de la Constitution, le président de l’Assemblée nationale, Alassane Bala Sakandé, a initié la tenue de la deuxième session extraordinaire.

«La représentation nationale a, dans son viseur, le terrorisme qui se métastase du Sahel à la région de l’Est», précise le journal, avant d’ajouter qu’ « elle (l’Assemblée nationale) entend, au cours de cette session, renforcer l’arsenal de notre pays contre ce fléau.

De son côté, Le Quotidien consacre sa manchette à l’affrontement entre deux groupes d’auto-défense, à l’ouest du pays, informant qu’il y a eu «au moins 3 morts».

A ce sujet, L’Observateur Paalga mentionne : «Affrontement dozo / koglwéogo : 4 morts à Kouere», indiquant que les violents affrontements, se sont déroulés, hier matin à Koueré, village situé à 17 km de Karagasso-Vigue.

Le journal relate que l’incident est intervenu quand des dozos (chasseurs traditionnels de la localité, Ndlr) ont attaqué une base des koglwéogo (groupe d’autodéfense refusé par les autochtones de la zone).

Selon le récit de L’Observateur Paalga, «une violente bataille s’est ensuivie, faisant 3 morts chez les forces d’autodéfense et un mort côté dozo.



Autres titres
Burkina-Faso Compétitivité: vers la labellisation du Faso dan Fani et d’autres produits nationaux 
Sénégal Dakar: début ce mercredi d’une longue pénurie d’eau 
Côte D'Ivoire Le Chef de l’Etat a échangé avec les Chefs Traditionnels du District Autonome d’Abidjan, des Régions des Grands Ponts et du Sud Comoé 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Burkina-Faso Compétitivité: vers la labellisation du Faso dan Fani et d’autres produits nationaux 
Burkina-Faso RTB: Godefroy Bazié admis à la retraite 
Burkina-Faso 21è édition de la Journée nationale du paysan: plus de 1000 producteurs attendus à Gaoua 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires