Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Sénégal 220 millions $ de la Banque mondiale pour des investissements dans l’eau, l’éducation et la résilience des populations


Economie et finances

Agenceecofin | | Commenter |Imprimer
220-millions-$-de-la-Banque-mondiale-pour-des-investissements-dans-l-eau,-l-education-et-la-resilience-des-populations

Le Sénégal et la Banque mondiale ont signé, ce jeudi 30 août 2018, trois accords de financement d’un montant global de 220 millions $ pour la mise en œuvre de trois projets relatifs à l’eau, l’éducation et la résilience des populations.

La signature de ces accords a eu lieu entre le ministre sénégalais de l’Economie, des Finances et du Plan, Amadou Ba et la directrice des opérations de la Banque mondiale pour le Sénégal, Louise Cord (photo).

Le premier accord destiné au projet eau-assainissement en milieu rural (PAEMIR) bénéficiera d’un prêt de 130 millions $ via l’Association internationale de développement (IDA), l'institution de la Banque mondiale qui aide les pays pauvres. Ce projet permettra à 1,5 million de personnes en milieu rural d’accéder à l’eau courante et aux installations sanitaires améliorées.

Le deuxième accord de financement, d’un montant de 30 millions $ auxquels vont s’ajouter 4 millions $ que va apporter l’Etat du Sénégal, sera affecté au Projet de relèvement d’urgence et de résilience de Saint-Louis (SERRP). Il vise à réduire la vulnérabilité des populations de la Langue de Barbarie (au Nord du pays) face aux risques côtiers ainsi que le renforcement de la planification de la résilience urbaine à l’échelle de l’agglomération de Saint-Louis.

Le SERRP bénéficiera à environ 55 000 personnes établies dans cette zone côtière. Il contribuera, par ailleurs, à jeter les bases des investissements futurs pour réduire la vulnérabilité aux risques côtiers des 213 000 habitants de la ville de Saint-Louis.

Enfin, le troisième accord de financement, d’un montant de 60 millions $, est destiné au Projet d’amélioration de la qualité et de l’équité de l’éducation (PAQEEB) qui vise à soutenir les efforts du Sénégal en matière d’éducation et à consolider les acquis.



Autres titres
Angola Le parlement vote un projet de loi sur le rapatriement forcé des biens angolais détenus à l'étranger 
Bénin Bouclage du financement du projet de réhabilitation du corridor Cotonou-Niamey 
Côte D'Ivoire Le débarcadère de Locodjro: 317 000 tonnes de poissons en 2020 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Sénégal La polémique sur l’affaire Karim Wade se poursuit dans la presse sénégalaise 
Sénégal Maouloud: prise de dispositions sécuritaires et sanitaires dans les sites et foyers religieux 
Sénégal Le nouveau rebondissement dans l’affaire Karim Wade alimente la presse sénégalaise 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires