Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Maroc Divers sujets à la Une des quotidiens marocains


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

Les quotidiens marocains parus ce mercredi se focalisent sur nombre de sujets notamment la conférence du « Parlement africain de la Société civile » (PASOCI) , le tourisme en Afrique, les mesures prises pour éviter toute éventuelle apparition de l’épidémie dans le Royaume et le rapport de la Cour des Comptes.

+Al Bayane+ écrit que le Maroc poursuit sa politique africaine en lançant une campagne de mobilisation en vue d’organiser la deuxième conférence du « Parlement africain de la Société civile » (PASOCI) sur la thématique de l’immigration en décembre prochain.

Advertisment

Cette campagne de « consultation », lancée à partir de la Guinée, est chapeautée par la Marocaine Samira Yasni, présidente de l’Observatoire marocain des droits des femmes, qui a été désignée représentante permanente du parlement africain de la société civile auprès de la Commission africaine des droits de l’Homme et des peuples de l’Union Africaine, souligne-t-il.

La représentante du Maroc est allée sur le terrain pour rencontrer le tissu associatif africain et mieux sensibiliser sur la problématique de l’immigration, surtout que le Maroc est leader dans ce domaine.

+Aujourd’hui le Maroc+ relève que le tourisme en Afrique a de beaux jours devant lui. Dans cet élan, le Maroc constitue une des destinations les plus prisées sur le continent et figure de ce fait parmi le top cinq des pays ayant reçu le plus grand nombre de touristes en Afrique.

En 2016, le Maroc a accueilli plus de 10 millions de touristes et ce pour la quatrième fois consécutive se plaçant ainsi à la première position en termes d’arrivées, devant l’Afrique du Sud, la Tunisie, l’Egypte et le Zimbabwe. Quant au développement des chaînes hôtelières en Afrique, le Maroc est classé 4ème en terme de nombre de chambres (5.271 chambres sur 33 hôtels), a fait savoir la Banque africaine de développement dans un récent document sur le tourisme en Afrique, cité par la publication.

Au registre de la santé, +Bayane Al Yaoum+ se fait l’écho du communiqué du ministère de la Santé qui affirme qu’aucun cas de choléra n’a été enregistré au Maroc. Le ministère affirme avoir pris une série de mesures anticipatives et préventives pour éviter toute éventuelle apparition de l’épidémie dans le Royaume.

Dans un communiqué publié suite à l’apparition de cas de choléra dans certains pays de la région, le département a rappelé qu’aucun cas de la maladie n’a été détecté dans le Royaume depuis 1997, grâce à la mise en œuvre du Programme national de lutte contre les maladies à transmission hydrique et aux progrès importants réalisés dans les domaines de l’approvisionnement en eau potable et de l’assainissement liquide.

Le ministère a précisé qu’une batterie de mesures préventives ont été prises à travers le renforcement des dispositifs de surveillance et de vigilance épidémiologique sentinelle des gastro-entérites aiguës et de surveillance des toxi-infections alimentaires.

+L’Economiste+ rapporte que la Cour des comptes a passé au crible, dans son dernier rapport, le fonctionnement du Fonds de cohésion sociale. Ses enquêteurs ont ainsi relevé plusieurs anomalies.

Le quotidien revient sur les dysfonctionnements pointés du doigt par la Cour des comptes dans son dernier rapport récemment dévoilé. On apprend ainsi que ce fonds a été mis en place en 2012, sans aucune visibilité quant à son mode de financement et sa finalité. Pire encore, les magistrats de la Cour des comptes, ont mis en exergue une absence de stratégie intégrée pour la mise en œuvre des programmes d’appui social, ainsi qu’un manque de programmation cohérente de son budget.

Le journal fait également remarquer un retard de décaissement des contributions aux dispositifs d’appui social, et ce à partir de 2014. Cette situation a eu pour conséquence l’accumulation d’un solde important de 8,58 milliards DH, alors que les programmes sociaux sont en panne faute de financement, précisent les enquêteurs de la Cour des comptes.

L’institution a notamment passé au crible les divers programmes du Fonds de cohésion sociale. Ainsi, le rapport confirme que les contributions relatives au programme « 1 million de cartables » n’ont pas été complètement recouvrées et que le système de gouvernance n’est pas le point fort dudit programme.



Autres titres
Inter Déclaration de l'Initiative des médias d’Afrique sur Jamal Khashoggi 
Mali Bientôt le CICR ouvrira ses portes à Menaka 
Liberia Un député envisage un projet de loi contre la sorcellerie 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Maroc Sécurité, économie et sport au menu des quotidiens marocains 
Maroc Ouh là là, la belle correction enfilée par les saoudiens aux terropolisariens et à leurs mentors algériens à l'ONU ! 
Maroc Politique, économie, sociale et santé au menu des quotidiens marocains 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires