Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Côte D'Ivoire Journée nationale de la solidarité à Guitry édition 2018: Déclaration du gouvernement


Société

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
Journee-nationale-de-la-solidarite-a-Guitry-edition-2018:-Declaration-du-gouvernement

Ivoiriennes ; Ivoiriens ; Chers compatriotes ; La Côte d’Ivoire, notre pays, célèbre le 25 août de chaque année, la Journée Nationale de la Solidarité (JNS), instituée par le décret n° 2007-654 du 20 décembre 2007. Cette journée vise à conférer à la notion de solidarité, toute sa dimension sociale, en tant que maillon indispensable dans la chaîne du vivre ensemble. Elle vise également à magnifier les actes notables par lesquels des concitoyens ont contribué à la promotion et au renforcement de la cohésion sociale, sur le double plan local et national.

Chers compatriotes,

Notre pays a été éprouvé par des événements tragiques qui ont coûté la vie à plusieurs personnes et provoqué d’importants dégâts matériels. Il s’agit notamment des pluies diluviennes : vingt morts, dont dix-huit à Abidjan, et 5571 sinistrés, l’effondrement d’un immeuble en construction à Yamoussoukro : dix morts et vingt blessés, l’incendie survenu à Grand-Bassam : neuf morts dont six enfants et récemment de l’incendie de Divo qui a fait 8 morts.
Face à tous ces drames, S.E.M Alassane Ouattara, Président de la République, S.E.M le Premier Ministre Amadou Gon Coulibaly et le Gouvernement, ont apporté l’assistance et la compassion aux victimes et familles des victimes qui ont perdu la vie. Cet élan de solidarité s’est traduit par d’importants dons en vivres et en non vivres, ainsi que des appuis financiers, matériels et des prises en charge psychologiques.
A côté de l’Etat, la chaîne de solidarité créée, si spontanément, a vu la très forte mobilisation et l’implication des structures partenaires de la Côte d’Ivoire, notamment les organismes du Système des Nations Unies, des représentations diplomatiques, des ONG nationales et internationales, des entreprises publiques et privées et de personnes de bonne volonté.
Au nom du Président de la République, du Premier Ministre et du Gouvernement, j’adresse mes sincères remerciements et ma profonde gratitude à toutes celles et à tous ceux qui, en ces circonstances douloureuses, ont apporté un peu de baume au cœur de nos frères et sœurs en détresse.

Chers compatriotes,
La solidarité, c’est aussi apporter de l’assistance et de la joie dans la vie quotidienne des populations en situation de précarité ou de vulnérabilité. C’est dans ce sens qu’il faut comprendre les actions du Fonds National de Solidarité qui se traduisent par des prises en charge médicales ou scolaires, la construction ou la réhabilitation d’infrastructures sociales de base, la fourniture de l’eau potable par l’équipement des localités en points d’eau ou les opérations « Plaisir de Tabaski » ou « Joie de Noël » qui apportent des moments de bonheur et de bien être aux populations et aux familles démunies.
Le thème retenu pour l’édition 2018 de la Journée Nationale de la Solidarité : « Ensemble, pour une Côte d’ivoire plus solidaire », nous invite à développer une culture de la solidarité qui renforce la cohésion sociale et l’unité nationale.

Chers compatriotes,

La solidarité, l’un des piliers de la cohésion sociale, est indispensable pour le bon fonctionnement de toute société, de tout Etat, de toute nation. Autour du thème «Ensemble, pour une Côte d’Ivoire plus Solidaire », le Ministère de la Solidarité, de la Cohésion Sociale et de la Lutte contre la Pauvreté, entend perpétuer et amplifier cette culture de solidarité.
C’est la ville de Guitry, dans le Lôh Djiboua, qui accueillera la cérémonie officielle de la JNS 2018.

Chers compatriotes,

Je voudrais, avec vous, remercier et féliciter Monsieur le Président de la République, SEM Alassane Ouattara, pour l’amnistie accordée à 800 personnes. Il s’agit d’un acte de pardon qui marque sa ferme volonté de réconcilier les Ivoiriens, de renforcer la cohésion sociale et de créer les conditions de solidarité nécessaires pour aller, ensemble, sans distinction d’une appartenance quelconque , à l’émergence à l’horizon 2020.
Réconciliés, unis et solidaires, traçons, ensemble, le destin de la Côte d’ivoire qui gagne, pour les générations actuelles et les générations à venir.


Professeur Mariatou Koné



Autres titres
Guinée Inondation: opération de déguerpissement dans plusieurs communes 
Cameroun La grogne autour du financement de la campagne présidentielle mobilise les journaux camerounais 
Burkina-Faso Sortie de l’ex-parti au pouvoir et procès putsch au menu des quotidiens burkinabè 
Plus de nouvelles





Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle
RECHERCHE
Côte D'Ivoire fLa suspension des décisions du Bureau politique du PDCI à la Une des journaux ivoiriens 
Côte D'Ivoire L’Autorité Nationale de la Presse (ANP) consulte le ministère de l’intérieur et de la sécurité pour son expertise dans le domaine numérique 
Côte D'Ivoire Le PDCI et l’ex-rébellion des forces nouvelles se côtoient à la Une des journaux ivoiriens 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires