Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Congo, République du Coopération, éducation et politique en vedette dans la presse congolaise


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

La presse congolaise parcourue lundi par APA traite de coopération, d’éducation et de politique.

« La France octroie plus de 90 millions f cfa aux Ong congolaises », titre le quotidien Les dépêches de Brazzaville, qui explique : « Dans le cadre du programme PISCCA (Projets innovants des sociétés civiles et coalitions), le gouvernement français entend investir plus de 90 millions f cfa, soit cent 142.000 euros pour accompagner les ONG congolaises ».

Ce même quotidien fait écho du décès, samedi dernier en Suisse, de l’ancien Secrétaire général des Nations Unies, Kofi Annan et note que « l’humanité salue la mémoire d’un digne fils de l’Afrique ».

« Le décès de Kofi Annan qui est resté dix ans en vedette de la diplomatie mondiale, Prix Nobel de la paix, n’a pas laissé indifférent l’humanité tout entière. En témoignent les nombreux messages et déclarations des dirigeants de tous continents qui déplorent son décès en le qualifiant de grande perte », rapporte Les dépêches de Brazzaville.

Sous un autre angle, le bihebdomadaire catholique La semaine africaine traite de l’éducation et relève que « les résultats du brevet d’études du premier cycle (BEPC) / Session de juin 2018 sont en hausse par rapport à ceux de l’année dernière » car, « sur 107 162 candidats présentés, 64 254 ont été déclarés admis, soit un pourcentage de 59,96%, alors qu’en 2017, il était de 55,55%/ ».

« Cette moissons a été saluée par l’ensemble des acteurs du secteur éducatif, d’autant plus que c’est pour la première fois depuis 2011 que le cap de 50% a été franchi », écrit La semaine africaine.

Pendant ce temps, l’hebdomadaire Le Patriote relaie l’appel de l’opposition congolaise à dissoudre la Commission nationale de lutte contre la corruption, la concussion et la fraude pour « incompétence ».

« Le chef de file de l’opposition, Pascal Tsaty Mabiala a réclamé au cours d’une conférence de presse le 13 août 2018 la dissolution de la Commission de lutte contre la corruption, la concussion et la fraude et son remplacement par une brigade indépendante de police judiciaire au motif que cette commission ne fait pas son travail selon les règles de l’art », écrit cet hebdomadaire.

« Une odeur de remaniement et d’arrestation de certains ministres se fait sentir ! », alerte l’hebdomadaire Manager horizon qui publie les photos de certains ministres qui pourraient être entendus à la direction générale de la surveillance du territoire.




Autres titres
Burkina-Faso Compétitivité: vers la labellisation du Faso dan Fani et d’autres produits nationaux 
Sénégal Dakar: début ce mercredi d’une longue pénurie d’eau 
Côte D'Ivoire Le Chef de l’Etat a échangé avec les Chefs Traditionnels du District Autonome d’Abidjan, des Régions des Grands Ponts et du Sud Comoé 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Congo, République du 400 MW de production pour 550 MW de demande; des délestages en vue pour les prochains mois 
Congo, République du Dès le 1er février 2019, les appareils électroniques n’entreront plus dans le pays sans l'agrément de l'Arpce 
Congo, République du La Can féminine de handball et la fin de la grève des enseignants à la Une des quotidiens congolais 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires