Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Burkina-Faso La presse en ligne burkinabè commente le procès du putsch manqué


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

Les journaux en ligne burkinabè continuent de commenter, ce samedi, le déroulement du procès relatif au coup d’Etat manqué de septembre 2015.

«Soldat Boureima Zouré: L’interrogatoire du commando analphabète», affiche le site d’information Lefaso.net qui rapporte que le soldat de première classe, Boureima Zouré qui, lors du procès de l’attaque de Yimdi (tenu courant mars 2018), avait avoué être invulnérable aux balles, était hier vendredi à la barre, devant le tribunal militaire.

Le site précise que cette fois, «le commando qui se dit analphabète, était à la barre ce 13 juillet encore, à l’occasion du procès du coup d’État de septembre 2015».

Selon Lefaso.net, Boureima Zouré, lors de son interrogation, «a simplement tout nié, sauf le fait que Dieu lui a fait grâce de certains pouvoirs».

Evoquant le procès, WakaSéra, un autre média en ligne, titre : «Putsch manqué de 2015: le +Touareg+ (surnom du l’inculpé, sergent-chef Roger Koussoubé, Ndlr) s’est réservé de continuer le déballage».

Le confrère relate qu’au troisième jour de son interrogatoire, le Sergent-chef Roger Koussoubé, s’est réservé ce vendredi 13 juillet 2018 de continuer ses révélations devant le tribunal militaire.

«L’ex-agent des renseignements burkinabè, malgré l’assurance du parquet qui affirme avoir tout mis en œuvre pour le sécuriser, a refusé de poursuivre avec ses propos jugés «intéressants», notamment par le procureur militaire et la partie civile », écrit WakaSéra.

A ce sujet, l’Agence d’information du Burkina (AIB), fait remarquer que le sergent-chef Roger Koussoubé qui avait promis de faire le grand déballage, si sa sécurité et celle de sa famille sont garanties, s’est pourtant montré réservé vendredi, malgré les assurances du Tribunal militaire.

Lefaso.net informe aussi que le sergent-chef Adama Diallo, venu à la barre, hier vendredi, à la suite du soldat Boureima Zouré, «demande pardon au peuple burkinabè».

A en croire, ce journal en ligne, l’interrogatoire de Adama Diallo n’a duré que trois heures, et «rendez-vous a été pris pour le lundi 16 juillet, pour l’interrogatoire du sergent-chef Ali Sanou».




Autres titres
Maroc Economie, politique et social au menu des quotidiens marocains 
Congo, République du Politique et justice en vedette dans la presse congolaise 
Sénégal Social et politique à la une des quotidiens sénégalais 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Burkina-Faso Sekou SANGARE s’imprègne du projet de soutien au plan régional de lutte et de contrôle des mouches des fruits en Afrique de l’ouest 
Burkina-Faso La CEDEAO remet au Burkina Faso plusieurs tonnes de vivres de sa réserve régionale de sécurité alimentaire 
Burkina-Faso Suspicion de fraude au recrutement d’instituteurs au menu de la presse en ligne burkinabè 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires