Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Sénégal La suspension du procès en appel de Khalifa Sall en en exergue


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

Les quotidiens sénégalais parus jeudi mettent le focus sur le renvoi au 18 juillet 2018 du procès en appel du député-maire de Dakar, Khalifa Sall et Cie, dans l’affaire relative à la gestion de la caisse d’avance de la ville de Dakar.

« Procès en appel de Khalifa Sall, jour-3-Demande de libération immédiate et cessation des poursuites, suite à l’arrêt de la Cedeao-Demba Kandji (président de la Cour d’appel) tranche le 18 juillet », titre Sud Quotidien.

Dans ce journal, la défense du maire de Dakar affirme qu’ « on ne prépare pas les violations des droits fondamentaux par l’argent », alors que les avocats de l’Etat soutiennent que « la Cour de justice de la Cedeao n’est pas la Cpi… ».

« Procès en appel-Khalifa Sall et Cie fixés sur leur sort mercredi », titre le quotidien national Le Soleil.

A propos de la liberté provisoire pour Khalifa Sall, Walfadjri constate que « le Procureur lève le véto » et demande sa libération, poussant EnQuête à parle de « la voix de la sagesse ».

Dans ce journal, le Procureur Lansana Diaby affirme qu’ « il faut respecter les décisions communautaires ».

« La défense a une semaine pour disposer de l’arrêt de la Cour de justice Cedeao », renseigne EnQuête.

« Le Procureur général demande l’application de l’arrêt de la Cedeao-Coup de théâtre au procès de Khalifa Sall », titre L’As, à côté du Quotidien qui fait état de « clair-obscur de Lansana Diaby ».

« Procès en appel de Khalifa Sall et Cie-Le coup de théâtre du Procureur général ! », s’exclame Le Témoin.

Selon nos confrères qui citent M. Diaby, nos juridictions n’ont pas respecté le règlement 5 de l’Uemoa qui exige la présence d’un avocat dès l’interpellation. « Et cette disposition s’impose à l’Etat », conclut le journal.

De son côté, L’Observateur consacre sa Une au promoteur de lutte, « Aziz Ndiaye, notant au passage « un e tache d’huile » avec sa tromperie sur la nature et la qualité.

« Soupçons de blanchiment de capitaux en bande organisée-La Centif accable Daouda Mbow de lé Nva. Le Parquet avait requis le mandat de dépôt, le juge l’inculpe et lui accorde la liberté provisoire », écrit Libération à sa Une.




Autres titres
Egypte Shawkan toujours en prison, trois mois après la fin de sa peine 
Inter Aujourd’hui, plus de 40% des jeunes dans le monde n’ont pas d'emploi, ou travaillent tout en étant dans la pauvreté 
Gabon RSF dénonce une “inquiétante érosion de la liberté de la presse” 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Sénégal La polémique sur l’affaire Karim Wade se poursuit dans la presse sénégalaise 
Sénégal Maouloud: prise de dispositions sécuritaires et sanitaires dans les sites et foyers religieux 
Sénégal Le nouveau rebondissement dans l’affaire Karim Wade alimente la presse sénégalaise 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires