Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Burkina-Faso Justice et télécommunication au menu des quotidiens burkinabè


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

Les journaux burkinabè de ce mercredi commentent l’actualité nationale marquée par le lancement, la veille, des travaux de construction d’infrastructures dans le domaine des télécommunications, sans oublier d’aborder les auditions des inculpés dans le dossier putsch manqué du 16 septembre 2015.

Le quotidien national Sidwaya rapporte que le feuilleton judiciaire du putsch de septembre 2015 s’est poursuivi hier mardi 10 juillet 2018 dans la salle des banquets de Ouaga 2000 avec l’interrogatoire de l’accusé, Eloi Badiel.

Titrant : «Koussoubé et les trois camps du RSP (Régiment de sécurité présidentielle, Ndlr)», le reporter du journal fait remarquer qu’aux environs de 11 heures (hier mardi), c’était au tour du Sergent-chef Roger Koussoubé dit « le Touareg » de passer à la barre.

«Cinq chefs d’inculpation ont été retenus contre lui, selon le parquet militaire », écrit Sidwaya, avant d’ajouter qu’il s’agit de «l’attentat dans le but de renverser un gouvernement et enlèvement du gouvernement de la transition, auteur et/ou complice de meurtre, coups et blessures, dégradation de biens et incitation à commettre des actes contraires à la discipline militaire».

Selon le journal, l’intéressé a déclaré reconnaître partiellement les faits qui lui sont reprochés.

Pour sa part, Aujourd’hui au Faso arbore cette manchette : «Procès putsch manqué : Le Touareg, l’agent qui slalomait entre Zida et Diendéré».

Pendant ce temps, Le Pays, autre quotidien privé, trouve que «le Touareg tente de disculper Gilbert Diendéré»

Quant au journal Le Quotidien, il affiche à sa Une: «Procès du putsch du RSP: Le sergent-chef Koussoubé Roger, allias +Le Touareg+ enfonce le général Bassolé».

Le confrère reprend ces propos de l’accusé : «le général Bassolé ne s’est pas retrouvé parmi nous par hasard, il en sait quelque chose».

De son côté, L’Observateur Paalga, le doyen des quotidiens privés du Burkina Faso, titre : «Le général Bassolé avait sa 5e colonne au sein du RSP».

Le même journal renseigne que les infrastructures réalisées au Burkina Faso dans le cadre du Programme régional d’infrastructures de communication pour l’Afrique occidentale (PRICAO) ont été inaugurées hier mardi à Ouagadougou, par le Premier ministre Paul Kaba Thiéba.

A ce sujet, Sidwaya titre : «Connexion internet : Augmentation de la bande passante à 5G», là où Aujourd’hui au Faso parle d’ «infrastructures de communications électroniques, officiellement réceptionnées par Paul Kaba Thiéba».



Autres titres
Inter L’Assemblée générale de l’ONU finalise le premier Pacte mondial pour les migrations 
Côte D'Ivoire Aboisso: deux morts et 500 sinistrées suite la montée des eaux de la Bia 
Burkina-Faso Politique, justice et football en couverture des quotidiens burkinabè 
Plus de nouvelles





Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle
RECHERCHE
Burkina-Faso Le Tour cycliste international du Faso prévu du 26 octobre au 04 novembre 
Burkina-Faso Compte rendu du Conseil des ministres du vendredi 13 juillet 2018 
Burkina-Faso Politique, justice et football en couverture des quotidiens burkinabè 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires