Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Congo, République du L’UA, politique et justice au menu de la presse congolaise


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

Le 31ème sommet de l’Union Africaine(UA) de Nouakchott (Mauritanie), le Mouvement congolais pour la démocratie et le développement intégral (MCDDI) et la libération sans jugement du journaliste Ghys Fortuné Dombé-Bemba sont au menu de la presse congolaise de ce mercredi.

« Clôture du 31ème sommet de l’Union africaine à Nouakchott (Mauritanie) : les chefs d’Etat déterminés à rendre autonome leur organisation », titre le bihebdomadaire La semaine Africaine, qui écrit que ce sommet a eu le mérite de « permettre aux chefs d’Etat de plancher sur les défis majeurs liés au fonctionnement de leur organisation avec en prime ses réformes institutionnelles et son autonomie financière ».

Les dépêches de Brazzaville met l’accent sur la candidature de la Rwandaise Louise Mushkiwabo à la tête de l’Organisation internationale de la Francophonie(OIF) et titre : « OIF : Louise Mushikiwabo « élue » de l’Afrique ».

Selon le journal, en marge de la 31ème conférence ordinaire des chefs d’Etat de l’Union Africaine (UA) qui s’est tenue à Nouakchott les 1 et 2 juillet 2018, l’unanimité des dirigeants s’est formée autour de la candidature de la ministre rwandaise des Affaires étrangères, Louise Mushikiwabo, à la tête de l’OIF.

Epanza Makita parle de politique et met en exergue la guerre de positionnement au sein du MCDDI (mouvement congolais pour la démocratie et le développement intégral), où deux membres, à savoir Landry Kolélas (héritier de son père Bernard Kolélas Bakana) et Hellot Mampouya ancien membre de du MCDD qui fondé la DRD (Dynamique pour la République et la Démocratie) sont en guerre contre les pro-Guy Brice Parfait Kolélas.

Le quotidien Les Dépêches de Brazzaville aborde aussi le volet justice et annonce la libération sans jugement du journaliste Ghys Fortuné Dombé-Bemba, incarcéré à la maison d’arrêt de Brazzaville depuis le 11 janvier 2017 pour complicité avec le chef rebelle du Pasteur Ntoumi pour atteinte à la sûreté de l’Etat.

Ce quotidien signale que « ce journaliste a passé dix-huit mois environ en détention à la maison d’arrêt et de correction de Brazzaville. »

L’hebdomadaire Epanza Makita souligne que « le nœud se desserre avec la libération des ninjas nsiloulou et tous ceux qui avaient été détenu en relation avec +l’Affaire du pool+, mais le pasteur Ntoumi est toujours en prison « debout » en forêt. »



Autres titres
Inter Le HCR réclame une action plus résolue des États pour mettre fin à l’apatridie 
Maroc Une visite officielle du pape François prévue en mars prochain 
Sénégal Maouloud: prise de dispositions sécuritaires et sanitaires dans les sites et foyers religieux 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Congo, République du La coopération sino-congolaise au menu de la presse congolaise 
Congo, République du Pétrole, communication, politique et diplomatie se partagent la Une au Congo 
Congo, République du Football, salubrité et lutte contre la corruption au menu de la presse congolaise 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires