Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Togo L’interpellation d’un ministre dans l’affaire Bolloré alimente les sites d’informations togolais


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

L’interpellation du ministre des Infrastructures routières et du Transport, Ninsao Gnofam, dans l’affaire Bolloré, fait, ce lundi, les choux gras de la presse électronique togolaise.

Affaire Bolloré/ Ninsao Gnofam: « Nous ne nous reprochons de rien », titre Icilome, qui informe qu’ « au cours des débats de la 9ème séance plénière de la première session ordinaire de l’année 2018, les députés Jean Kissi du Comité d’Action pour le Renouveau (CAR, parti d’opposition) et Me Isabelle Améganvi de l’Alliance Nationale pour Changement (ANC, parti d’opposition) ont interpellé le ministre des Infrastructures routières et du Transport, Ninsoa Gnofam, sur l’affaire Vincent Bolloré.

D’après le site d’informations, les deux députés « ont demandé à connaître la nature et le contenu du contrat de concession du port de Lomé au groupe Bolloré Africa Logistics, notamment la procédure de concession, les éléments ayant trait à l’appel d’offres, les montants des redevances annuelles versées par la société à l'Etat, la composition des actionnaires des sociétés intervenant au port de Lomé et la communication de tous les documents de cette concession à la représentation nationale. »

Le ministre Ninsao Gnofam, en tentant de répondre aux questions des députés, a d’emblée précisé que les ennuis judiciaires que connaît le milliardaire Vincent Bolloré n’ont rien à avoir avec l’Etat Togolais, écrit le portail.

« Cette affaire est une affaire franco-française. On dit corruption d’agent public étranger, est-ce que nous sommes vraiment concernés ? Non. Ce n’est pas parce qu’on a cité le port de Lomé dans le dossier qu’on doit se culpabiliser. Rien ne nous inquiète. Nous ne nous reprochons rien», a répondu le ministre, dans des propos rapportés par le journal.

Sur le même sujet, l’Agence Savoir News, pour sa part, rapporte que « Pour Ninsao Gnofam, l’État togolais qui n’a aucune raison de suspecter les conditions dans lesquelles le groupe Bolloré a été rendu concessionnaire d’activités portuaires au Port autonome de Lomé, n’entend pas commenter les articles de presse, qui ont entraîné la mise en examen de Vincent Bolloré ».

Sous le titre « Gnofam : la concession de 35 ans est à la hauteur des investissements de Bolloré », le site d’informations Togobreakingnews assure que les autorités judiciaires françaises n’ont pas encore demandé la collaboration du Togo dans le cadre de cette affaire. Et de souligner que d’après le ministre, « le gouvernement est disponible à collaborer avec les autorités françaises », dans le cadre de cette affaire.

Togotopinfos qui s’intéresse également au sujet, rappelle que « Vincent Bolloré, patron de Bolloré Logistics est mis en examen par la justice française pour des faits présumés de corruption liés à l’attribution de concessions portuaires en Guinée et au Togo ».

En conclusion, le site afirme que « rien n’est gratuit pour le Groupe Bolloré au Togo ».



Autres titres
Egypte Shawkan toujours en prison, trois mois après la fin de sa peine 
Inter Aujourd’hui, plus de 40% des jeunes dans le monde n’ont pas d'emploi, ou travaillent tout en étant dans la pauvreté 
Gabon RSF dénonce une “inquiétante érosion de la liberté de la presse” 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Togo La presse électronique togolaise attend les conclusions de Conakry 
Togo La relance du dialogue politique au menu de la presse électronique togolaise 
Togo La presse électronique togolaise commente le match nul face à la Gambie 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires