Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Cameroun Le plan humanitaire gouvernemental sur la crise anglophone à la Une des journaux camerounais


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

En chœur, les journaux camerounais parus jeudi reviennent sur le Plan d’assistance humanitaire d’urgence pour les régions anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, frappées depuis près de deux ans par une crise sécessionniste, dévoilé la veille par le gouvernement.

«Le gouvernement dévoile un plan d'urgence pour les victimes anglophones», «Paul Biya au chevet des populations anglophones», «Paul Biya lance l’opération solidarité», «La réponse de Paul Biya», «Crise anglophone : la réponse de Paul Biya», «La réponse humanitaire de Paul Biya», «Le Plan Marshall de Paul Biya», «13 milliards FCFA pour reconstruire le Nord-Ouest et le Sud-Ouest», «L’effort de guerre imposé aux élites», «Crise anglophone : le gouvernement appelle au secours», titrent respectivement The Guardian Post, InfoMatin, Cameroon Tribune, L’Épervier, L’essentiel, L’Anecdote, Baromètre Communautaire, Mutations et Le Jour.

Selon la première publication citée, ce sont au total plus de 12 milliards FCFA qui vont être mobilisés pour soulager des populations meurtries par un interminable conflit, et aussi pour réhabiliter leur habitat.

En vue d’apporter une réponse structurée à la détresse des victimes des attaques des sécessionnistes, résume InfoMatin, le chef de l’État ordonne la mise sur pied d’un organisme dont la vocation est, entre autres, l’assistance aux déplacés, l’offre de soins de santé et la fourniture des denrées alimentaires.

«Nous devons commencer par l’assistance aux personnes déplacées, il y a la réhabilitation des infrastructures scolaires, sanitaires… La reconstruction des logements détruits. Nous devons également favoriser la reprise de l’activité économique. Tout sera fait de manière méthodique», déclare, dans le quotidien à capitaux publics Cameroon Tribune, le ministre en charge de l’Administration territoriale, Paul Atanga Nji.

Le comité ad hoc de gestion des fonds sera, justement, présidé par ce membre du gouvernement et son collègue des Relations extérieures, Lejeune Mbella Mbella, précise L’Épervier, saluant au passage le sursaut humanitaire du président de la république.

A travers la mise en œuvre de son Plan, note Baromètre Communautaire, le gouvernement entend relever les deux régions en proie à l’instabilité depuis novembre 2016, en même temps qu’il espère ramener au pays quelque 21.000 concitoyens réfugiés au Nigeria.

Et, alors que Le Quotidien de l’Économie s’attèle à dresser les détails de la stratégie, Mutations explique les ministres, directeurs généraux, sénateurs, députés, et autres maires, en plus des financements publics, seront invités à cotiser à commencer par les forces vives des deux régions meurtries, qui montrent l’exemple jeudi à travers un premier tour de table.

La société civile, les entreprises, les particuliers et les partenaires au développement seront également mis à contribution en tant que de besoin, en même temps qu’est attendu l’appui «précieux» de l’équipe humanitaire pays des Nations Unies, renchérit Mutations.

Critiqué pour ce qui est apparu pour certains comme une indifférence vis-à-vis du drame qui se joue en zone anglophone, Paul Biya, salue L’Anecdote, vient de démontrer qu’il reste le maître du jeu sociopolitique du Cameroun.

«Garant de l’intérêt général, de la sécurité et du bien-être de tous, le chef de l’État ne pouvait rester indifférent aux souffrances, au désarroi de milliers de Camerounais pris au piège de l’insécurité», répond en écho Cameroon Tribune.

Ayant dans un premier temps axé ses efforts sur le rétablissement de la sécurité, des efforts qui «commencent à porter leurs fruits avec la destruction récente de plusieurs bandes terroristes» et qui «vont se poursuivre résolument, jusqu’au retour à une situation normale dans ces zones», le gouvernement va, selon InfoMatin, intensifier les actions civilo-militaires afin de rassurer les populations et dissiper la psychose créée par la propagande nocive des terroristes.



Autres titres
Burkina-Faso Le retrait des enfants et de femmes de la rue intéresse la presse en ligne burkinabè 
Maroc Enseignement, social et immigration au menu des quotidiens et hebdomadaires marocains 
Togo La politique s’offre la une de la presse électronique togolaise 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Cameroun La campagne pour la présidentielle bat déjà son plein dans les journaux camerounais 
Cameroun La grogne autour du financement de la campagne présidentielle mobilise les journaux camerounais 
Cameroun Un vent de malaise s’affiche en couverture des journaux camerounais 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires