Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Afrique L’Ethiopie et la Somalie veulent adopter une stratégie commune pour promouvoir la stabilité régionale dans la Corne de l'Afrique


Diplomatie

Agenceecofin | | Commenter |Imprimer
L-Ethiopie-et-la-Somalie-veulent-adopter-une-strategie-commune-pour-promouvoir-la-stabilite-regionale-dans-la-Corne-de-l-Afrique

A l’issue d’une rencontre tenue ce 16 juin à Mogadiscio, le premier ministre éthiopien Abiy Ahmed et le Président somalien Mohamed Abdullahi Muhammad ont déclaré que leurs pays allaient adopter et mettre en œuvre une stratégie plus large et commune pour promouvoir la stabilité régionale dans la Corne de l'Afrique.

« Notre objectif est une stratégie globale pour promouvoir la stabilité régionale dans la Corne de l'Afrique. Nous devons regarder de l'avant avec l'esprit d'un nouveau leadership et d'une nouvelle frontière.», a soutenu Abiy Ahmed. Ajoutant que « la nouvelle frontière pour notre région devrait être une intégration régionale plus étroite et complète, où les esprits sont ouverts aux idées, et les marchés sont ouverts au commerce ».

A cet effet, les deux dirigeants ont exprimé leur engagement à la mise en œuvre de l'intégration économique complète entre les deux pays afin de stimuler la croissance économique et promouvoir l'investissement par le développement des infrastructures, y compris, entre autres, le transport, l’autoroute, l’énergie et le train.

Ainsi, la Somalie et l'Éthiopie ont annoncé qu'elles investiraient conjointement dans quatre ports maritimes pour attirer des investissements étrangers. Ce qui constitue d’ailleurs pour l’Ethiopie, pays sans littoral, l’un des derniers actes dans une lutte pour l'accès aux ports le long de l'une des voies navigables les plus stratégiques du monde. Il n’a toutefois pas été précisé clairement quels ports seraient développés.

Enfin, Abiy Ahmed et Mohamed Abdullahi Muhammad ont souligné que leurs deux pays devaient rester vigilants dans les efforts antiterroristes et accorder une attention égale aux causes sous-jacentes de l'extrémisme violent, à savoir les conflits régionaux, les freins au commerce, l’insuffisance des investissements et la pauvreté.



Autres titres
Afrique de l'Ouest Coopération: Yamoussoukro accueille l’édition 2018 du TAC 
Niger Le Président de la République a reçu jeudi la Ministre française des Armées 
Sénégal Xi Jinping attendu à Dakar le 21 juillet 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Afrique La Tunisie devient officiellement le 20ème membre du COMESA 
Afrique La réconciliation entre l’Ethiopie et l’Erythrée nous réjouit amplement (Fondation Pax Africana) 
Afrique Au Sahel, la question des femmes est indissociable des problématiques de paix et de sécurité 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires