Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Afrique La BAD et la CEEAC veulent construire un corridor de 1 200 km entre le Tchad et le Congo


Economie et finances

Agenceecofin | | Commenter |Imprimer
La-BAD-et-la-CEEAC-veulent-construire-un-corridor-de-1-200-km-entre-le-Tchad-et-le-Congo

La CEEAC et la BAD annoncent pour bientôt, la construction d'un corridor long de 1 200 kilomètres entre la capitale congolaise Brazzaville et la ville de N’djamena au Tchad. Cette route sous-régionale passera par la République démocratique du Congo et débouchera à Bangui, la capitale de la RCA.

Baptisée «corridor 13», l’infrastructure qui va interconnecter quatre pays, entre dans le cadre de la mise en œuvre du portefeuille infrastructurel du NEPAD Afrique centrale et du plan directeur consensuel des transports en Afrique centrale (PDCT-AC).

D’après la presse congolaise, le financement sera assuré par le fonds Africa 50, un fonds stratégique de la Banque africaine de développement. Au-delà du décloisonnement de l'interconnexion de ces pays de la région et de l’augmentation du volume d’échanges entre les différents pays traversés par le corridor, le projet apportera une bouffée d'oxygène à ceux sans Littoral qui en profiteront pour diversifier leurs portes d'entrée et sortie sous-régionales.

D’après le récent rapport de la Conférence des Nations unies pour le commerce et le développement (CNUCED), les axes les plus fréquentés en Afrique centrale, concernent les corridors Douala-Bangui et Douala-N’djamena, deux capitales qui dépendent entièrement du port de Douala au Cameroun.

Mais avec la construction de cette route, ces deux pays sans rivage profiteront des ports de Brazzaville et de Kinshasa pour l’écoulement et les importations de leurs marchandises.

PcA



Autres titres
Afrique La BAD approuve un financement de plus de 55 milliards FCFA pour soutenir la production du bétail et du poisson au Cameroun 
Afrique Centrale Entre mai 2017 et mai 2018, le Gabon a surclassé le Cameroun sur le marché des titres de la BEAC, en devenant le plus gros emprunteur 
Egypte Un milliard $ de la Banque mondiale pour financer des projets de développement dans le Sinaï 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Afrique Soudan du Sud : un cessez-le-feu complet et immédiat est impératif, selon l’ONU 
Afrique Classement 2018 des pays africains par indice de développement humain (PNUD) 
Afrique La BAD approuve un financement de plus de 55 milliards FCFA pour soutenir la production du bétail et du poisson au Cameroun 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires