Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Togo La presse togolaise décrypte la 1ère journée des manifestations de l’opposition


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

Les sites d’informations togolais consacrent leur une, ce jeudi, au bilan de la première journée des manifestations qu’organise la coalition des 14 partis de l’opposition.

Selon Togobreakingnews, la manifestation de la coalition des partis politiques de l’opposition n’a pas pu démarrer hier comme prévu. « Un important dispositif sécuritaire a supplanté la coalition à Lomé », titre le portail, informant qu’ « en lieu et place des partisans de l’opposition, ce sont les forces de défense et de sécurité qui ont plutôt répondu à l’appel des leaders de l’opposition ».

« Les lieux de rassemblement et de chute désignés par la coalition de l’opposition, ont été bouclés très tôt par des policiers, gendarmes et militaires », rapporte Togobreakingnews.

Les tentatives de regroupement étaient empêchées, poursuit le journal, soulignant que « les quelques militants de l’opposition qui étaient sortis ont dû rebrousser chemin au vu du dispositif déployé par les autorités ».

Citant Jean Kissi, le secrétaire général du Comité d’Action pour le Renouveau (parti membre de la coalition de l’opposition), le site rapporte que l’artillerie déployée par les forces de l’ordre « est plus forte que lors des précédentes manifestations ».

Et nos confrères de rappeler qu’au Togo les manifestations de l’opposition ne sont pas interdites. « Mais le gouvernement a décidé, comme depuis le mois d’avril, de modifier les itinéraires ainsi que les points de rassemblement et de chute. La Coalition des 14 partis a rejeté les propositions du ministre de l’administration territoriale et a décidé de maintenir ces circuits », souligne-t-il.

Dans ces conditions, Togobreakingnews estime que « les regards sont désormais tournés vers la facilitation et la Commission de la CEDEAO qui doivent arrêter une nouvelle date pour un nouveau round du dialogue inter-togolais censé aboutir à un accord de sortie de crise ».

Mais en attendant, l’opposition maintient ses marches du jeudi 7 et samedi 9 prochains, écrit Globalactu. Le site informe que « si le gouvernement persiste dans sa logique répressive, la coalition prendra acte de cette attitude regrettable et inacceptable, et en tirera toutes les conséquences qui s’imposent », citant les premiers responsables de ce regroupement de partis politiques.

« Le peuple n’a pas répondu à l’appel de l’opposition », titre Republicoftogo qui, pour sa part, avance que « les manifestations organisées par l’opposition ne semblent plus avoir beaucoup de succès ». Finalement, « où se cachent les manifestants », ironise ce journal en ligne.



Autres titres
Somalie RSF demande l’arrestation d’un policier pour tentative d’assassinat sur un journaliste 
Côte D'Ivoire Le Dernier conseil des ministres de l’année et sujets politiques à la Une des journaux ivoiriens 
Sénégal Le Forum des investisseurs du Groupe consultatif de Paris à l’honneur dans la presse sénégalaise 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Togo La politique, sujet dominant dans la presse en ligne togolaise 
Togo La presse électronique commente le processus de réformes constitutionnelles 
Togo Manifestations de l’opposition et législatives au menu de la presse électronique togolaise 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires