Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Afrique La lutte contre le changement climatique pourrait causer la perte de 350 000 emplois en Afrique !


Société

Agenceecofin | | Commenter |Imprimer
La-lutte-contre-le-changement-climatique-pourrait-causer-la-perte-de-350-000-emplois-en-Afrique-!

L’Organisation internationale du travail (OIT) a estimé, dans un rapport publié le 14 mai, que les efforts visant à contenir le réchauffement climatique en dessous de 2 °C, tel que le préconise l’Accord de Paris conclu le 12 décembre 2015, pourraient faire perdre à l’Afrique 350 000 emplois, d’ici 2030.

Dans ce rapport intitulé « Emploi et questions sociales dans le monde 2018 : une économie verte et créatrice d’emploi », l’agence onusienne a réalisé une estimation des créations et des destructions d’emplois induites par la généralisation de la transition verte, d’ici 2030. D’après ses calculs, cette mutation pourrait créer 24 millions de nouveaux emplois tandis que 6 millions disparaîtraient : le solde serait donc 18 millions d'emplois qui seront générés.

En matière de création d’emplois, le bénéfice net se concentrerait principalement dans les Amériques, en Asie et dans la zone Pacifique, ainsi qu’en Europe, s’élevant respectivement à 3 millions, à 14 millions et à 2 millions d’emplois.

En ce qui concerne les pertes d’emplois, le Moyen-Orient et l’Afrique seraient les plus touchés. Ces deux régions perdraient respectivement environ 300 000 et 350 000 (soit – 0,48% et – 0,04% du total dans chacune des deux régions du monde), « en raison de leur dépendance à l’égard, respectivement, des énergies fossiles et des mines ».

L’extraction pétrolière et le raffinage afficheraient des pertes supérieures à un million d’emplois. Dans le secteur de l’électricité, la création de 2,5 millions de postes pour les énergies renouvelables compenserait largement la destruction de 400 000 emplois dans la production basée sur les combustibles fossiles.

La majeure partie des emplois qui seraient créés par la transition vers une économie verte devraient concerner l’économie circulaire, et plus particulièrement les activités de recyclage, et de tri ainsi que la réparation, la location et la réutilisation d’objets.



Autres titres
Burkina-Faso Crise au ministère des finances et examens scolaires, sujets phares des journaux burkinabè 
Congo, République du Foot, politique et coopération en vedette dans la presse congolaise 
Burkina-Faso Adoption d’un décret portant organisation du Recensement général de l’agriculture 
Plus de nouvelles





Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle
RECHERCHE
Afrique L’Ethiopie et la Somalie veulent adopter une stratégie commune pour promouvoir la stabilité régionale dans la Corne de l'Afrique 
Afrique La BAD et la CEEAC veulent construire un corridor de 1 200 km entre le Tchad et le Congo 
Afrique Promotion du Tourisme / La Côte d’Ivoire présente au plus grand salon du tourisme en chine 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires