Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Togo La presse électronique se prononce sur l'arrêt du dialogue politique


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

Les sites d'informations togolais abordent ce lundi l'échec du dialogue politique suspendu depuis le 25 mars sur fond de désaccord entre pouvoir et opposition.

"Pas de dialogue avec Faure! Qu'il négocie son départ. La transition se fera sans lui", titre Icilome, qui cite le docteur Yves Ekoué Amaïzo, directeur du Think Tank Afrocentricity et coordonateur du Collectif pour la Vérité des Urnes (CVU-TOGO-DIASPORA).

Yves Ekoué affirme que le dialogue était censé durer 10 jours. Mais constate qu'après plus de 4 mois, il n'y a eu ''aucun résultat tangible'', soulignant que ce dialogue est un échec, non sans déplorer la " suspension des marches pacifiques par le Gouvernement".

Il estime "que tant que le dialogue qui a initié unilatéralement n’est pas «terminé», les marches pacifiques feront l’objet de bastonnades et autres interventions musclées entraînant même des morts et de nombreux blessés et de nombreux prisonniers politiques."

Et de s'indigner que "plus de 100 citoyens togolais sont en prisons sans jugement actuellement alors qu’il sagissait justement de la revendication première de la Coalition des 14 partis politiques. C’est cela la démocratie du RPT/UNIR et son système militaro-civil au Togo."

Sur le même sujet, Global actu informe que "le président français Emmanuel Macron a été interpellé en Allemagne par les Togolais de la diaspora "déterminés à aller dire aux présidents européens où qu'ils se trouvent, de s'impliquer dans la résolution de la crise togolaise qui court depuis 9 mois".

Selon ce site d'informations, "le pouvoir dit être pour le dialogue mais veut tenir à tout prix les élections dans les délais constitutionnels cette année".

Le confrère rappelle que depuis que le président ghanéen Nana Akufo-Addo et son homologue guinéen Alpha Condé ont été nommés à l'issue du dernier sommet de la communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) comme facilitateurs de la crise politique togolaise, "les choses ne semblent pas avoir bougé".



Autres titres
Niger Plus de 560 millions de FCFA de produits pharmaceutiques prohibés interceptés 
Sénégal Liberté de la presse : Moussa Ngom, journaliste sénégalais, veut participer « à l’éveil des consciences » 
Guinée Agriculture: pour la tombée de la pluie, les sages implorent Dieu à Lélouma 
Plus de nouvelles





Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle
RECHERCHE
Togo Les sites d'informations togolais épiloguent sur la candidature de Faure Gnassingbé en 2020 
Togo Politique et suspicions de jihadisme au menu de la presse togolaise 
Togo Politique et diplomatie en vedette dans la presse togolaise 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires