Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Burkina-Faso La presse en ligne burkinabè à fond sur le procès du putsch manqué


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

Les journaux en ligne burkinabè commentent ce jeudi (jour férié du fait de la fête de l’Ascension) la reprise, puis la suspension, la veille, du procès relatif au coup d’Etat manqué de septembre 2015.


«Procès putsch manqué: l’audience renvoyée au vendredi 25 mai», titre Fasozine.com qui renseigne au passage que «suspendu le 6 avril dernier, le procès du putsch manqué a repris ce mercredi 9 mai 2018».

Le média en ligne rappelle que l’audience avait été suspendue (le 6avril), suite à la renonciation de 14 avocats de la défense.

«Le président du tribunal dans l’incapacité de continuer le procès avait renvoyé l’audience à ce jour, le temps de permettre au bâtonnier de l’ordre des avocats de commettre d’office d’autres avocats pour défendre les accusés dont les conseils se sont déportés», explique-t-il.

Selon Fasozine.com, à l’ouverture de l’audience, hier mercredi, le tribunal a informé l’assistance qu’il a reçu deux nouvelles lettres de déport. Il s’agit de Me Paul Kéré et de la SPC/Somé.

A ce sujet, le quotidien national Sidwaya, dans sa version en ligne, croit savoir que les demandes de déport des deux avocats ont été déposées le 8 mai 2018 et que «ces déports concernent des avocats de 8 accusés dont le général Gilbert Diendéré et son épouse, Fatoumata Diendéré».

Pour sa part, Lefaso.net fait remarquer dans sa rubrique ‘’Flash info’’ que le juge (du Tribunal militaire) a accédé à la requête des avocats commis d’office en renvoyant le procès au vendredi 25 mai 2018.

Et d’ajouter qu’ils (les avocats) ont donc 16 jours pour s’imprégner du dossier.

Sidwaya informe que le procès du coup d’Etat manqué a repris hier mercredi à Ouagadougou, avec la présentation de nouveaux avocats commis à la défense de certains accusés.

A en croire le confrère, le président du tribunal a informé que trois accusés ont déposé des demandes de liberté provisoire, avant de souligner que deux ont été rejetées et l’une renvoyée.

«Adama Ouédraogo dit Damiss (l’un des 84 accusés du dossier, Ndlr) a demandé, quant à lui, une autorisation de sortie du territoire. Le tribunal s’est déclaré +incompétent+ pour connaitre de cette requête», écrit le quotidien national sur son site.




Autres titres
Guinée Mvat - Inspection des immeubles en cours de réalisation dans la commune de Kaloum 
Côte D'Ivoire Mise en œuvre du projet Swedd: la Ministre Mariatou Koné remet du matériel roulant à l’INFAS et à l’ONG ARSIP 
Bénin Le recensement des artisans annoncé courant février 2019 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Burkina-Faso Cinquantenaire du FESPACO: 160 films en compétition pour l’Étalon d’or de Yennenga 2019 
Burkina-Faso Rencontre du président du Faso avec les hautes autorités coutumières: les dépositaires de la tradition souhaitent la paix sociale au Burkina Faso 
Burkina-Faso Attaque du Capuccino: trois ans après, le Premier ministre salue la mémoire des victimes 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires