Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Niger Fermeture de quatre formations sanitaires privées irrégulières


Santé

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
Fermeture-de-quatre-formations-sanitaires-privees-irregulieres

A la suite d’une mission d’inspection, le ministre nigérien de la santé a décidé de la fermeture de quatre centres sanitaires privés, pour non-respect des règles régissant le secteur.

Quatre formations sanitaires irrégulières ont été épinglées par une d’inspection du ministère de la santé. Dans sa mission d’assainir le domaine, il a été ordonné, la fermeture pure et simple desdits centres.
Au nombre des formations irrégulières sanctionnées on enregistre des cabinets de soins et salles de soins ayant pour propriétaires des agents publiques. Il leur est reproché le non-respect de la réglementation, de la législation et des procédures d'ouverture des établissements sanitaires.

Voici les formations sanitaires incriminées :

- Cabinet médical Awarke, situé à Zinder, dont le promoteur est le Docteur Daouda Ibrahim Tambari, agent de l'Etat ;
- Cabinet Médical de Bornou sis à Diffa, dont la promotrice est le Docteur Youssey Nana Fouré Mamoudou, agent de l'Etat.
- Salle d'accouchement du Kawar située à Zinder, appartenant à l’agent de l’Etat Omar Soueba, technicienne supérieure en soins obstétricaux.
- Salle des soins de la Médecine chinoise et de la pharmacopée chinoise de Maradi, dont le promoteur délivre des soins médicaux, des soins infirmiers et des soins de kinésithérapie sans aucun diplôme ni de médecin, ni d'infirmier, selon les informations.

« A l'issue d'une mission d'inspection diligentée en mai 2018 par les services compétents du ministère de la Santé publique, il a été constaté l'ouverture et l'exploitation en violation flagrante des dispositions de la loi N°98-Q16 du 15 juin 1998 portant autorisation de l'exercice privé des professions dans le secteur de la santé et ses textes subséquents d'application », a précisé le ministre de la santé Idi Illiassou Mainassara.

Ces nouvelles fermetures portent à 17, le nombres de centres sanitaires fermés au Niger depuis 2017.



Autres titres
Inter Fistule obstétricale : la prévention est essentielle (OMS) 
Congo RDC L’OMS appuie la vaccination des populations à haut risque contre Ébola 
Burkina-Faso Régime d’assurance maladie universelle: des soins de santé pour tous, basés sur le principe de la solidarité 
Plus de nouvelles





Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle
RECHERCHE
Niger Début des séances de rupture collective du jeûne de Ramadan ou 'Iftar' à la Présidence de la République la République 
Niger Plus de 560 millions de FCFA de produits pharmaceutiques prohibés interceptés 
Niger Les travaux de réhabilitation de la Voie Express lancés 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires