Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Burkina-Faso Politique et faits de société en vedette dans les quotidiens burkinabè


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

Les quotidiens burkinabè de ce mercredi font largement échos de certains faits de société et du point de presse organisée, la veille, par le Chef de file de l’opposition politique (CFOP).

Le journal privé Le Pays reprend à sa Une la déclaration du Chef de file de l’opposition politique (CFOP), Zéphirin Diabré, qui estime que la décision du gouvernement de délocaliser la tenue des conseils de ministres n’est rien d’autre qu’«une campagne électorale avant l’heure».

Dans la même veine, Aujourd’hui au Faso arbore cette manchette : «Conseils des ministres tournant dans les régions: Le CFOP y voit une campagne du MPP (Mouvement du peuple pour le progrès, au pouvoir, Ndlr) au frais de contribuable».

Ce journal privé renseigne que pour pallier un véritable besoin de communication, le CFOP a décidé d’instituer un point de presse chaque mardi matin.

Et de préciser que «lors de la rencontre de ce mardi 8 mai, le regroupement est revenu sur certaines de ses activités passées et a annoncé celles futures, avant de se prononcer sur l’actualité du moment».

Parlant de ce point de presse, Le Quotidien mentionne à sa Une ces propos de Zéphirin Diabré : «L’économie n’avance pas, nous sommes dans un trou depuis 2014».

De son côté, le quotidien national Sidwaya consacre son commentaire ‘’Mercure’’ à cette sortie du CFOP, faisant remarquer que «l’opposition politique se repositionne».

Le même journal affiche en manchette : «Sécurité routière : En guerre contre les +gendarmes couchés+ sauvages».

Selon ce confrère, le ministère en charge des Transports et l’Office national de la sécurité routière (ONASER) ont lancé, hier mardi à Loumbila dans le Plateau central, la campagne nationale de destruction des ralentisseurs anarchiques, dénommés ‘’gendarmes couchés’’.

Quant à Aujourd’hui au Faso, il évoque la marche, hier à Ouagadougou, des agents de santé du Centre hospitalier universitaire Yalgado Ouédraogo (CHU-YO), à l’initiative de la sous-section du Syndicat des travailleurs de la santé humaine et animale (SYNTSHA).

«L’objectif, selon les initiateurs de la manifestation, est d’exiger du gouvernement de meilleures conditions de travail afin de mieux servir les patients de l’hôpital», rapporte Aujourd’hui au Faso.



Autres titres
Afrique Message d'António Guterres à l’occasion de la Journée de l’Afrique ce 25 mai 2018 
Côte D'Ivoire Adoption d’une commission nationale en charge des questions familiales 
Mali 14ème édition de la Journée du Paysan à Kangaba sous la haute Présidence du Chef de l’Etat 
Plus de nouvelles





Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle
RECHERCHE
Burkina-Faso Compte rendu du Conseil des ministres du jeudi 24 mai 2018 
Burkina-Faso L’attaque terroriste déjouée à Ouagadougou en vedette dans la presse 
Burkina-Faso Le démantèlement d’un groupe de terroristes monopolise la une de la presse burkinabè 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires