Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Burkina-Faso Situation alimentaire, justice et politique font la Une des quotidiens burkinabè


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

Les quotidiens du Burkina Faso évoquent ce mardi des sujets essentiellement liés à la politique, à la justice, mais aussi à la situation alimentaire actuelle du pays.

«Situation alimentaire au Burkina Faso : 477 000 tonnes de déficit céréalier à combler», affiche en première page le quotidien privé Aujourd’hui au Faso.

Selon ce journal, le ministère de l’Agriculture et des Aménagements hydrauliques a animé, hier lundi 7 mai 2018, un point de presse relatif à la situation alimentaire et nutritionnelle actuelle du Burkina Faso.

Il en ressort, ajoute le quotidien, que «le déficit alimentaire, précédemment estimé 72 000 tonnes, se chiffre désormais, à 477 000 tonnes».

Et de mentionner qu’en rapport à cette situation, la révision du plan de riposte fixe désormais le budget, pour faire face à la situation alimentaire, à 81 milliards de FCFA.

A ce sujet, le quotidien national Sidwaya arbore en manchette : «Situation alimentaire : près d’un million de personnes risquent la faim».

Le même quotidien consacre sa rubrique commentaire ‘’Trait de plume’’ à la justice, notamment le procès du putsch manqué de septembre 2015 qui reprend normalement, demain à Ouagadougou.

Le commentateur se pose la question de savoir : «Va-t-on enfin entrer dans le fond ?».

De son côté, le journal privé Le Pays, dans sa rubriques révélations, titre : «Reprise du procès du putsch : de nouveaux déports en perspective».

Quant à Le Quotidien, il affiche en première page ces propos de Me Titinga Pacéré, ancien bâtonnier du Burkina Faso : «Je n’ai pas ma place comme témoin dans ce procès».

Pour sa part, L’Observateur Paalga, le doyen des quotidiens privés du Burkina Faso, revient sur l’anniversaire de l’élection du président français Emmanuel Macron, en titran : «Macron et l’Afrique un an après».

Pendant ce temps, Le Pays, dans son ‘’Mardi politique’’, donne la parole à Joël Compaoré, Secrétaire général (SG) de la section Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP, ex-parti au pouvoir) de France.

Celui-ci, évoquant le 7e congrès ordinaire du CDP, tenu le weekend dernier, déclare: «Nous sortons de ce congrès encore plus forts».



Autres titres
Congo RDC Les violations des droits de l'homme ont fortement augmenté au mois d’août (ONU) 
Côte D'Ivoire UVICOCI: Atelier de validation d’un projet de planification familiale, en partenariat avec la Fondation Bill et Melinda Gates 
Inter Journée internationale de la paix: Message du Secrétaire général 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Burkina-Faso Ministère des Transports, de la mobilité urbaine et de la sécurité routière: un bilan à mi-parcours satisfaisant 
Burkina-Faso Sortie de l’ex-parti au pouvoir et procès putsch au menu des quotidiens burkinabè 
Burkina-Faso Attaques terroristes: réglementation de la circulation des engins à 3 et 3 roues 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires