Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Sénégal L’adoption du parrainage s’impose aux quotidiens sénégalais


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

Le vote d’hier de la loi sur le parrainage des candidatures à la présidentielle par l’Assemblée nationale (avec 120 voix pour) est largement commenté par les quotidiens sénégalais parus vendredi.

« La loi sur le parrainage adoptée sans débat-Le coup de farce », note Walfadjri, expliquant que la loi passe dans la douleur, l’opposition boycotte le vote.

Voulant manifester contre le vote, Walfadjri informe que « Oumar Sarr, Malick Gakou, Idrissa Seck et une centaine de manifestants ont été arrêtés ».

« Dakar comme en état de siège. La loi retoquée, entre 0,8 et 1% (de signatures des électeurs inscrits sur le fichier pour parrainer une candidature) », expliquent nos confrères.

« Appel non suivi de l’opposition à l’insurrection populaire contre la loi sur le parrainage : Echec et mat, le projet voté », titre le quotidien national Le Soleil.

Pour Sud Quotidien, « la majorité impose sa loi » et que le président de l’Assemblée nationale, Moustapha Niasse, a validé un vote sans débat, poussant les députés de l’opposition à bouder l’hémicycle.

Le journal précise que le pourcentage des parrains est ramené à 0,8% de l’électorat.
« Depuis Paris, Macky Sall approuve le vote », renseigne Sud Quotidien.

Pour L’As, il s’est agi hier d’ « un vote dans la douleur » avec de chaudes empoignades entre majorité et opposition parlementaire.

« Guérilla dans certains quartiers de Dakar. La police gaze les manifestants. Idy, Gakou, Thierno Bocoum arrêtés », rapporte L’As.

Ce qui fait dire à EnQuête : « Un passage au forceps ». Mais le journal indique que le taux de parrainage est désormais fixé sur la fourchette 0,8% au minimum et 1% au maximum.

« Manifestations contre l’adoption de la loi sur le parrainage-Force reste à la loi. Le texte adopté sans débat », renchérit L’Obs.

Dans ce journal, Macky Sall affirme que « c’est une minorité qui a voulu imposer sa loi à la majorité ».



Autres titres
Niger Plus de 560 millions de FCFA de produits pharmaceutiques prohibés interceptés 
Sénégal Liberté de la presse : Moussa Ngom, journaliste sénégalais, veut participer « à l’éveil des consciences » 
Guinée Agriculture: pour la tombée de la pluie, les sages implorent Dieu à Lélouma 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Sénégal Liberté de la presse : Moussa Ngom, journaliste sénégalais, veut participer « à l’éveil des consciences » 
Sénégal L’audience de Macky Sall avec les étudiants de l’Ugb et les attaques contre Idrissa Seck à la Une 
Sénégal La presse sénégalaise révèle les premiers éléments de l’enquête sur la mort de Fallou Sène 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires