Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Maroc Economie, santé et sport au menu des quotidiens marocains


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

Les retombées des accords de libres échanges, la situation du secteur de la santé, le nouvel accord de pêche Maroc-UE et la visite d’inspection de la FIFA au Maroc sont les principaux sujets traités par les quotidiens marocains parus ce mardi.

+Aujourd'hui le Maroc+ estime que les accords de libre-échange signés depuis le début des années 2000 « ne sont pas pleinement exploités », précisant que les exportations marocaines vers les Etats-Unis, la Turquie ou encore les pays arabes de l’Accord d’Agadir « n’ont pas particulièrement explosé malgré le démantèlement tarifaire ».

Pourtant les marchés américain ou turc, par exemple, sont des formidables réservoirs d’opportunités de business pour nos produits, souligne le quotidien.

De deux choses l’une alors: soit que les pays partenaires, malgré la suppression des droits de douane, continuent à faire du protectionnisme déguisé, à travers les barrières non tarifaires, soit encore que les entreprises marocaines ne sont pas suffisamment audacieuses et agressives pour aller chercher des marchés hors leurs zone de confort qu’est l’Europe, explique-t-il, soulignant l’obligation pour les pouvoirs publics, notamment le gouvernement et les administrations concernées, de « rectifier le tir parce qu’il y va des équilibres fondamentaux de notre économie ».

+Al Massae+ revient sur la situation du secteur de la santé, notamment après la décision du ministère de la Santé de recruter une vingtaine de médecins étrangers au Maroc. Pour la publication, on est devant un nouveau type de contrat permettant de recruter 20 médecins étrangers afin de travailler dans des régions où les médecins marocains ne veulent pas exercer.

Le ministre de la santé aurait dû reconnaitre que les médecins marocains ne refusent pas d’aller exercer dans les zones reculées, mais tentent de les éviter, faute de conditions de travail les plus élémentaires, relève-t-il, appelant le ministre à plutôt se pencher sur les réels problèmes dont souffrent de nombreuses provinces du Maroc.

+Akhbar Al Youam+ rapporte que les négociations entre le Maroc et la Commission européenne démarreront, ce mercredi à Rabat, en vue de conclure un nouvel accord de pêche, incluant les eaux des provinces sahariennes. En effet, le mandat chargeant cette instance européenne a été approuvé, lundi au Luxembourg, par les ministres de l’Agriculture et de la pêche des pays membres de l’Union européenne.

Aucune opposition contre la reconduction de ce protocole d’accord n’a été enregistrée, rapporte le quotidien. Citant des sources espagnoles, la publication précise que ces négociations, qui s’étendront de ce mercredi jusqu’au 22 avril, porteront également sur des ajustements techniques sans changement de fond de l’accord qui inclut le Sahara marocain.

La délégation marocaine, qui sera conduite par le ministre marocain de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, Aziz Akhannouch, et les membres de la Commission européenne parviendront à la signature d’un nouveau cahier de charges avant l’expiration de l’actuel accord le 14 juillet, estiment les mêmes sources.

En visite au Maroc depuis ce lundi 16 avril, les cinq membres de la Task Force de la Fifa sont en mission dans le but de noter le dossier de candidature marocain à l’organisation de la Coupe du Monde 2026. C’est dire le pouvoir que peut avoir cet organe. Mais de là à détenir le pouvoir d’éliminer le dossier marocain, rien n’est moins sûr, confie une source au sein du comité de candidature marocain au quotidien +Al Akhbar+.

La source citée par le journal est catégorique: les notes de la Task Force n’élimineront pas le Maroc. Selon elle, les membres de la Task Force de la FIFA ont à observer les points forts mais aussi les points faibles de la candidature marocaine. Mais concernant ces points faibles, le Maroc a tout le temps de les corriger avant 2026, date de la tenue de la Coupe du Monde de la FIFA qui, rappelons-le, sera la première à se jouer avec quarante-huit équipes.

La même source ajoute que le Maroc est malgré tout prêt à toutes les éventualités et que «tous les scénarios ont été mis sur la table». Et dans le cas où le dossier marocain se retrouve exclu de la compétition avant le vote du 13 juin, le Maroc est prêt à user de tous les recours possibles, y compris recourir au Tribunal arbitral du sport s’il se retrouve devant la nécessité d’opter pour ce scénario.



Autres titres
Bénin Les quotidiens béninois au cœur du Conseil des ministres 
Cameroun Football et économie en couverture des journaux camerounais 
Burkina-Faso Norbert Zongo et Gilbert Diendéré s’offrent la Une des quotidiens burkinabè 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Maroc Enseignement et sport s’imposent à la Une quotidiens marocains 
Maroc Agriculture, économie et lutte contre terrorisme à la Une des quotidiens marocains 
Maroc Migration et économie au menu des quotidiens marocains 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires