Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Inter Nouvelles orientations pour promouvoir l’allaitement maternel dans les établissements de santé (OMS et UNICEF)


Femme et santé

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
Nouvelles-orientations-pour-promouvoir-l-allaitement-maternel-dans-les-etablissements-de-sante-(OMS-et-UNICEF)

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et l’UNICEF publient aujourd’hui de nouvelles orientations proposant 10 mesures pour favoriser davantage l’allaitement maternel dans les établissements de santé dotés d’une maternité et d’un service de néonatalogie.

L’allaitement au sein de tous les nourrissons jusqu’à l’âge de deux ans permettrait de sauvait plus de 820 000 enfants de moins de cinq ans chaque année.

Ces orientations pratiques, intitulées Ten Steps to Successful Breastfeeding [Dix mesures en faveur d’un allaitement maternel réussi], qui s’inscrivent dans le cadre de l’initiative Hôpitaux amis des bébés lancée par les 2 organisations en 1991, encouragent les mères qui viennent d’accoucher à allaiter au sein et informent les agents de santé sur la meilleure façon de soutenir l’allaitement maternel.

L’allaitement maternel est essentiel pour la santé tout au long de la vie et il permet de diminuer les dépenses des établissements de santé, des familles et des pouvoirs publics. Dans l’heure qui suit la naissance, l’allaitement maternel protège le nouveau-né des infections et permet de sauver des vies. Quand ils sont allaités partiellement ou quand ils ne sont pas allaités du tout, les nourrissons risquent davantage de mourir d’une diarrhée et d’infections. L’allaitement maternel améliore également le QI et la maturité et l’assiduité scolaires, et il est associé à un revenu plus élevé à l’âge adulte. En outre, il réduit le risque de cancer du sein chez la mère.

«L’allaitement au sein sauve des vies. Il permet au nouveau-né de rester en bonne santé pendant les premiers jours et il a aussi un effet durable, jusqu’à l’âge adulte», dit la Directrice générale de l’UNICEF, Henrietta H. Fore. «Mais l’allaitement au sein exige un soutien, des encouragements et des orientations. En mettant en œuvre correctement ces mesures fondamentales, il est possible d’améliorer considérablement les taux d’allaitement dans le monde et de donner aux enfants le meilleur départ possible dans la vie», a-t-elle ajouté.
L’allaitement déterminant pour la survie et le développement de l’enfant

Selon le Directeur général de l’OMS, le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, dans beaucoup d’hôpitaux et de communautés partout dans le monde, la possibilité ou non d’allaiter un enfant au sein peut être déterminante pour la survie, le développement et l’épanouissement de l’enfant.

«Les hôpitaux ne servent pas uniquement à soigner les malades. Ils servent aussi à favoriser la vie et l’épanouissement des personnes», dit le Dr Tedros. «Dans le cadre des efforts déployés par chaque pays pour atteindre la couverture sanitaire universelle, il n’y a pas de méthode plus efficace ni plus essentielle que de commencer par appliquer les Ten Steps to Successful Breastfeeding [Dix mesures en faveur d’un allaitement maternel réussi] en tant que norme pour la prise en charge des mères et de leurs enfants», a-t-il ajouté.

Ces nouvelles orientations décrivent les mesures pratiques que les pays devraient prendre pour protéger, promouvoir et soutenir l’allaitement maternel dans les établissements où il y a une maternité et un service de néonatalogie. Elles fournissent immédiatement aux systèmes de santé un moyen d’aider les mères à débuter un allaitement au sein dès la première heure et à allaiter exclusivement au sein pendant six mois.

Elles précisent que les hôpitaux devraient disposer de politiques écrites en faveur de l’allaitement maternel, quelles sont les compétences que doit posséder le personnel et quels sont les soins prénatals et postnatals à prodiguer, dont le soutien à l’allaitement maternel. Elles recommandent également de faire un usage limité des substituts du lait maternel, de pratiquer le « rooming-in », qui consiste à placer la mère et le nouveau-né dans la même chambre, de prêter attention aux réactions du nouveau-né pendant les tétées, d’apprendre aux parents comment utiliser les biberons et les tétines et d’apporter un soutien au moment où les mères et les nouveau nés sortent de l’hôpital.



Autres titres
Inter L’ONU appelle à investir dans la planification familiale pour la santé et le bien-être de millions de femmes 
Inter L’UNICEF appelle à apporter aux mères du monde entier le soutien dont elles ont besoin pour allaiter 
Inter Les sages-femmes sont essentielles à la prestation de soins de qualité (ONU) 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Inter Méditerranée: le HCR se félicite de la fin de l’impasse pour les 450 réfugiés et migrants bloqués en mer 
Inter Les pays redoublent d’efforts afin de lutter contre la résistance aux antimicrobiens 
Inter Commémorant les 100 ans de la naissance de Mandela, l’ONU appelle à continuer le combat contre la pauvreté 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires