Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Maroc Social, économie et sport au menu des quotidiens marocains


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

Les quotidiens marocains parus ce vendredi se focalisent sur nombre de sujets notamment le dossier de l’emploi, le stress hydrique, la subvention des associations et l’assemblée générale du Raja de Casablanca.

+ Assabah+ rapporte que le chef de l’Exécutif considère le dossier de l’emploi comme faisait partie des priorités de son équipe. Citant El Othmani, la publication écrit que la question de l’emploi revêt une grande importance et fait partie des priorités du gouvernement, en rappelant les mesures consignées dans la loi de finances 2018 au profit des employés et des entreprises.

Le Plan national de la promotion de l'emploi, pour rappel, ambitionne de créer 1,2 million de postes, en plus d’améliorer l’accès à l’emploi de près d'un million d’inactifs. Il est aussi question d'accompagner la création de quelque 20.000 petites entreprises.
Le Chef de gouvernement s’engage personnellement, selon le jorunal, à faire aboutir ce grand chantier. Ce qui sera sans doute une grande tâche dont la réussite ne dépend pas que de l’Exécutif, mais d’autres facteurs aux niveaux national et international.

+Al Massae+ s’intéresse à l’analyse faite des images satellite et qui place le Maroc dans la liste noire des pays menacés de soif. Se basant sur un récent rapport de l’Institut international des ressources hydriques, le journal fait savoir que quatre pays, à savoir le Maroc, l’Espagne, l’Inde et l’Irak seraient réellement menacés par une pénurie d’eau. Ce constat a été relevé suite à l’analyse des données du système satellitaire mis en place pour faire le suivi des réserves en eau de plus de 500.000 barrages dans le monde.

L’Institut rapporte ainsi que le Maroc, malgré les précipitations de ces dernières semaines, connaît actuellement les plus faibles réserves en eau depuis plusieurs décennies. La même source fait remarquer que la dernière fois que le Maroc a connu pareille situation, plus de 700.000 personnes vivant de l’agriculture avaient souffert de la baisse sensible de la récolte céréalière qui s’en était ensuivie. Sur la base de ces conclusions, on devrait s’attendre à une aggravation du stress hydrique dans le royaume durant les années à venir.

Par ailleurs, la publication explique que pour l’Institut international, la liste noire serait formée d’au moins une dizaine de pays, dont le Maroc, si on ajoute à la pénurie des réserves en eau la mauvaise gestion hydrique, l’augmentation continue de la demande et l’effet des changements climatiques.

Selon les données satellitaires, rapporte le quotidien, la ville de Cap Town pourrait être la première ville dans le monde où l’eau pourrait disparaître complétement si aucune mesure n’est prise en urgence. Pour l’Institut, il ne fait aucun doute que le compte à rebours a commencé.

+L'Economiste+ revient sur la subvention des associations. Environ 1 milliard de dirham, dont 40 millions provenaient des régions, est distribué à des associations pour intervenir dans les secteurs sociaux, relève le quotidien, se demandant comment « s’assurer que l’argent arrive bien là où il devrait l’être », dans la mesure où les déperditions entre les intentions et les réalisations sont régulièrement pointées du doigt.

Les consignes des « donneurs d’ordre », en l’occurrence l’Etat, fixent les orientations, mais ont besoin d’un travail de portage pour les faire vivre, souligne-t-il.

+Al Bayane+ aborde le secteur halieutique. La promotion du secteur est « tributaire d’un engagement fort en termes d’assainissement de ses rouages forts déficients ».

La ressource de qualité est quasiment concentrée dans le large des provinces sahariennes récupérées, indique-t-il, estimant que ces régions du sud, riches en matière premières, connaissent certes un essor socioéconomique ascendant, mais n’empêche que le conflit artificiel « vilement orchestré par la junte algérienne » fait également concentrer « nos vaillantes forces militaires sur tous les points frontaliers pour préserver notre pays de toute éventuelle invasion ou spoliation ».

Au registre sportif, +Al Khabar+ rapporte que le Raja de Casablanca tient son assemblée générale extraordinaire ce vendredi dans un hôtel casablancais. Une AG reportée à plusieurs reprises jusqu’à ce que le président sortant, Said Hasbane, annonce sa démission et fixe la date du 13 avril pour la tenue d’un AG extraordinaire.

Cette AG sonne la fin du bras de fer entre Hasbane et les adhérents qui a duré plus d’un an et demi. Ces détracteurs jugent son bilan négatif, tandis que le président sortant défend son mandant à la tête du Raja durant lequel l’équipe a remporté la coupe du trône et a assuré une qualification à la coupe de la CAF, tout en restant dans la course pour le titre cette année.

Selon le jorunal, Hasbane va se retirer sans faire des vagues en cédant la gestion du club cette saison à un « comité de sages », présidé par Mohamed Aouzal. Ce dernier a déjà commencé les tractations pour trouver une sortie de crise et devra trouver des remèdes à l’état des finances de l’équipe et ses dettes abyssales.

Pour permettre au comité provisoire de gérer le club dans la sérénité, Mohamed Aouzal a invité Mohamed Boudrika et Said Hasbane à rejoindre son comité en raison de leurs connaissances profondes des rouages du club. Ils seront soutenus par d’autres figures imposantes comme Abdallah Ghalam, Ahmed Amor, Abdelhamid Souiri et Abdeslam Hanat, tous anciens présidents du Raja.

Si les différentes parties respectent leurs engagements, le Raja pourra jouer le derby du samedi avec le sentiment de stabilité au niveau de la direction du club et un plan de sauvetage financier qui permettra aux joueurs de mieux aborder le reste des échéances tant sur le plan du championnat national que celui de la Coupe de la CAF.



Autres titres
Côte D'Ivoire Les sujets politiques dominent la Une de la presse ivoirienne 
Maroc Menu diversifié à la Une des quotidiens marocains 
Maroc Economie, administration et fête du sacrifice au menu des quotidiens marocains 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Maroc Menu diversifié à la Une des quotidiens marocains 
Maroc Economie, administration et fête du sacrifice au menu des quotidiens marocains 
Maroc Le projet de loi de finances au menu des quotidiens marocains 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires