Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

République Centrafricaine Président Touadera: « j’invite les populations à comprendre que l’enjeu aujourd’hui est leur protection! »


Sécurité

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
President-Touadera:--j-invite-les-populations-a-comprendre-que-l-enjeu-aujourd-hui-est-leur-protection!-

Au deuxième jour de leur visite conjointe en RCA, le Secrétaire général adjoint des Nations Unies en charge des Opérations de Maintien de la paix, Jean-Pierre Lacroix, et le Commissaire à la paix et à la sécurité de l’Union Africaine, Smaïl Chergui, se sont entretenus ce mercredi 11 avril 2018 avec les plus hautes autorités centrafricaines, notamment avec le Premier ministre, Simplice Sarandji, le Président de l’Assemblée nationale, Karim Meckassoua, et enfin avec le Président de la république lui-même, Faustin Archange Touadera.

Le Premier ministre a salué le fait que les deux hommes soient « venus voir les efforts déployés par le gouvernement centrafricain et l’ensemble de la communauté nationale, avec l’appui de la communauté internationale, pour ramener la paix dans le pays en privilégiant le dialogue ». Il s’est dit rassuré de l’engagement des amis de la république centrafricaine à savoir les Nations Unies et l’Union Africaine à aider le pays à sortir de la crise qu’il traverse notamment avec la résurgence de certains conflits sur le territoire.

Saluant la mémoire du casque bleu tombé dans l’après-midi du 10 avril dans le quartier du PK5 au cours d’une opération de ratissage, les deux diplomates ont réaffirmé la détermination de l’Union Africaine et des Nations Unies à rester unis face aux impératifs de protection des populations et à la nécessité du soutien « aux efforts politiques et à l’Initiative Africaine qui est une initiative de dialogue et de paix ».

Ce leitmotiv d’unité et de soutien à l’initiative africaine, Jean-Pierre Lacroix et Smaïl Chergui le reprendront au terme de leur entrevue avec le Président de l’Assemblée nationale qui insistera, pour sa part, sur la nécessité de « la concertation et du dialogue » eu égard à la situation délétère à laquelle est confrontée le quartier du PK5 au cœur de la capitale centrafricaine.

Une situation que décrit le Président Touadera, s’exprimant au terme de son entretien avec les représentants onusien et africain, comme « une action de maintien de l’ordre confrontée à l’opposition de groupes de bandits qui ont pris la population en otage… »

Le Président Faustin Archange Touadera, expliquant les récents évènements au PK5, a rappelé qu’il y a quelques mois les groupes armés mis en cause dans les conflits, s’étaient affrontés en brûlant au passage plusieurs magasins dans un accès brutal de saccage et de destruction, terrorisant ainsi les populations. Ces dernières ont alors expressément demandé à la Mission des Nations Unies en Centrafrique, la MINUSCA, d’intervenir pour que ces bandes armées arrêtent leur prédation sur le km5. C’est à la suite de cette démarche que la Force de la MINUSCA, conjointement avec celles de la Sécurité intérieure, est intervenue.

Le Chef de l’Etat a ensuite déploré que cette action de la nuit du dimanche 8 au lundi 9 avril, ait été délibérément perçue et répandue par une certaine opinion, en conflit à caractère confessionnel. « J’invite les populations à comprendre que l’enjeu aujourd’hui est leur protection ! » a-t-il lancé.

Il a enfin plaidé pour que les moyens soient mis à la disposition de la MINUSCA « pour une meilleure protection des populations et pour la montée en puissance des forces de sécurité intérieure » vers les théâtres d’opération qu’induit la libération totale du territoire de l’influence des groupes armés.

Tendant néanmoins la main à ceux-ci, le Chef de l’Etat les a invités à « rejoindre l’Initiative Africaine et à rentrer dans la république en perspective d’une marche progressive vers le désarmement. »

Se joignant à ce plaidoyer, les deux diplomates ont appelé les forces vives du pays à se joindre à « une sortie de crise politique » qui passe par le soutien à l’Initiative Africaine, « la seule initiative susceptible de ramener la stabilité dans le pays. »

Pour rappel, l'Initiative Africaine pour la paix et la réconciliation en République Centrafricaine est la réponse de l’Afrique à la demande du gouvernement et constitue une véritable feuille de route africaine de sortie de crise.

L'AUTEUR
MINUSCA


Autres titres
Burkina-Faso Karangasso Vigué: désolation et tristesse après l’attaque du QG des Koglwéogo 
Maroc Mais que font des agents des services de renseignement algérien au préside occupé de Sebta? 
Mali Koro/Une vaste opération des forces de défense et de sécurité: 63 hommes, 54 fusils de chasse et 17 motos 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
République Centrafricaine La MINUSCA et le Gouvernement soulignent l’importance de la Réforme du Secteur de Sécurité pour la RCA 
République Centrafricaine Gendarmerie Nationale: étrange décès du directeur général 
République Centrafricaine DDR: Renforcer les capacités des équipes mobiles pour optimiser le désarmement volontaire 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires