Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Sénégal Le procès de l’imam Ndao pour terrorisme alimente les quotidiens sénégalais


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

La presse quotidienne sénégalaise parvenue, mercredi à APA, traite d’une diversité de sujets dominés par le procès de l’imam Alioune Badara Ndao et Cie pour des affaires liées au terrorisme.

Rewmi met en exergue ces révélations des présumés djihadistes, dont celles de Mouhamed Ndiaye et d’Ibrahima Diallo, qui affirment : « Nous avons vu le chef de Boko Haram ».

« Procès pour terrorisme : Témoignages glaçants de la Katiba de imam Ndao », rapporte L’Observateur, soulignant que des accusés ont raconté au tribunal leur vécu au Nigeria au côté des combattants de Boko Haram.

Au procès pour terrorisme, Le Quotidien note qu’ « un accusé mouille imam Ndao ».

Selon le journal, il s’agit d’Ibrahima Diallo qui affirme : « Je suis allé trois fois chez lui (imam Ndao)…Je lui ai remis huit millions ».

De son côté, Mouhamed Ndiaye soutient : « J’ai combattu avec Boko Haram ».

L’As met en exergue cette déposition d’un co-accusé qui dit avoir remis 23 millions à l’imam Ndao.

« J’ai remis 8 millions à imam Ndao », dit pour sa part Ibrahima Diallo.

Toutes choses qui font dire à EnQuête que lors des débats d’audience, « deux accusés ont chargé imam Ndao ».

Traitant de ce procès, Le Soleil constate « des révélations fracassantes », dont Ibrahima Diallo qui affirme : «J’ai rencontré le chef de Boko Haram ; reçu 15 millions f cfa et remis 08 millions à imam Ndao ».

Sud Quotidien sort du tribunal et parle de la prolifération des partis politique, de la pléthore de listes et de candidatures, notant au passage : « La classe politique à la barre ».

« Factures impayées, rupture de médicaments : La santé mal en point. Ça sent la rébellion chez Diouf Sarr (ministre de la Santé) », titre Walfadjri.

Les rivalités et la politisation dans les syndicats d’enseignants intéressent EnQuête qui fait état d’un «temps de la surenchère ».

Le journal rappelle que plus d’une semaine après leur rencontre avec le chef de l’Etat, les syndicalistes du G6 maintiennent toujours le flou, alors que leurs collègues de la Feder ont déclaré leur soutien à Idrissa Seck.



Autres titres
Côte D'Ivoire Le Ministre Marcel AMON-TANOH participe à la messe de requiem en mémoire de l’Ambassadeur Bernard TANOH-BOUTCHOUE, Représentant permanent de la Côte d’Ivoire auprès des Nations Unies 
Inter Le HCR et l'OCDE lancent un plan d'action pour stimuler l'emploi des réfugiés 
Côte D'Ivoire Addis-Abeba: La Ministre Mariatou KONE préside la cérémonie d’ouverture du deuxième forum des femmes leaders pour la transformation de l’Afrique 
Plus de nouvelles





Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle
RECHERCHE
Sénégal Le gouvernement lance un ultime appel aux enseignants pour une reprise immédiate des cours (communiqué) 
Sénégal La mise en demeure du gouvernement aux enseignants grévistes à la Une 
Sénégal Politique et agriculture meublent la Une des quotidiens sénégalais 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires