Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Togo Le bras de fer entre pouvoir et opposition fait la une de la presse électronique togolaise


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

Les sites d’informations togolais se focalisent sur le bras de fer entre le pouvoir et l’opposition qui une fois de plus rament à contre-courant au sujet de la tenue ou non des manifestations de rue.

« Bras de fer entre pouvoir et opposition au sujet des manifestations », titre Togobreakingnews qui rapporte que « le gouvernement togolais ne compte pas autoriser les manifestations » que la « coalition de l’opposition a projeté d’organiser les 11, 12 et 14 avril prochains pour exiger le retour à la constitution de 1992 et l’accomplissement des autres mesures d’apaisement ».

« Dans un courrier adressé à la Coalition, poursuit le portail, le ministre de l’Administration territoriale, Payadowa Boukpessi a affirmé que le gouvernement ne peut donc pas se rendre complice de Ia violation des recommandations du facilitateur en laissant les manifestations se faire ».

Malgré cette position affichée du gouvernement, « la coalition de l’opposition maintient ses activités », arguant que la correspondance du ministre Boukpessi « est nulle et de nul effet » et que le ministre « n’a aucun droit d’interdire une manifestation », selon le président par intérim du Parti des Togolais, Nathaniel Olympio, cité par Togobreakingnews .

« En attendant la rue, la Coalition des 14 chez le facilitateur ce lundi », titre pour sa part Icilome, lequel informe que « la Coalition des 14 partis de l'opposition se rend à Accra (Ghana) pour rencontrer le président Ghanéen Nana Akufo-Addo, facilitateur du dialogue inter-togolais. Le confrère pose un regard dubitatif sur les manifestations prévues par l’opposition et se demande si « elles tiendront ou pas ».

Selon l’agence Savoir News, les autorités togolaises n’entendent pas laisser la coalition reprendre ses manifestations de rue, parce que « le dialogue n’ayant pas été interrompu ». Et informe également que le sujet desdites manifestations de la semaine prochaine sera au centre des discussions lors de la rencontre de l’opposition avec Nana Akufo-Addo à Accra.

« Nous allons dire au facilitateur que nous ne comprenons pas pourquoi le gouvernement semble interpréter un engagement moral que nous avons pris de suspendre les manifestations comme une interdiction de manifester », a relevé Mme Adjamagbo Johnson, porte-parole de la coalition des 14 partis de l’opposition, citée par le site Globactu.



Autres titres
Bénin Les quotidiens béninois au cœur du Conseil des ministres 
Cameroun Football et économie en couverture des journaux camerounais 
Burkina-Faso Norbert Zongo et Gilbert Diendéré s’offrent la Une des quotidiens burkinabè 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Togo La politique, sujet dominant dans la presse en ligne togolaise 
Togo La presse électronique commente le processus de réformes constitutionnelles 
Togo Manifestations de l’opposition et législatives au menu de la presse électronique togolaise 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires