Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Niger Interdiction des évacuations sanitaires à l’étranger pour les ministres et députés


Santé

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
Interdiction-des-evacuations-sanitaires-a-l-etranger-pour-les-ministres-et-deputes

Les évacuations sanitaires à l’étranger (Tunisie, Maroc, France) des dirigeants nigériens constituent des charges énormes pour l’Etat. Face à cette situation, plusieurs mesures sont envisagées dont l’interdiction des transferts sanitaires fantaisistes des ministres.

Les coûts des évacuations sanitaires sont en constance évolution. A en croire le ministre de la Santé, de 2010 à aujourd’hui, les coûts des évacuations sanitaires ont été multiplié par dix, pour arriver à près de 10 milliards de fcfa. Préoccupation majeure pour le Gouvernement, des mesures sont prises pour un suivi optimal des dépenses liées aux évacuations sanitaires.

« Face à cette situation, plusieurs mesures sont envisagées dont entre autres: l’obligation pour le conseil national de santé de transmettre tout dossier médical d’évacuation à l’Hôpital Général de Référence qui donnera son avis sur la prise en charge sur place ou l’évacuation à l’étranger ; le transfert du conseil national de santé de l’Hôpital National de Niamey à l’Hôpital Général de Référence tout en lui maintenant son autonomie; la mise en place d’un comité d’élaboration des procédures et normes en matière d’évacuations sanitaires ; la redynamisation de la fonction des attachés médicaux » renseigne le conseil des ministres.

A noter que la mise en service de l’Hôpital Général de Référence a eu un léger impact sur les coûts des évacuations sanitaires au 4ème trimestre de l’année 2017. « A titre illustratif, la campagne de chirurgie humanitaire réalisée dans l’Hôpital a permis de prendre en charge 28 cas grabataires de malades souffrant de pathologies cardiovasculaires qui devraient être évacués à l’extérieur et qui auraient coûté à l’État la somme de 374.000.000 FCFA » a ajouté le communiqué.



Autres titres
Afrique En Afrique, la lutte contre la malnutrition est urgente et nécessaire (OMS) 
Burkina-Faso Vulgarisation du RAMU : le ministre en charge de la Fonction publique dans les Hauts-bassins 
Afrique D’ici 2030, la plupart des victimes du cancer du col de l'utérus seront de l’Afrique subsaharienne 
Plus de nouvelles





Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle
RECHERCHE
Niger Message de SEM. Hama Amadou à l’occasion de la fête de la Concorde 
Niger Communiqué du conseil des ministres du lundi 23 avril 2018 
Niger Communiqué du conseil des ministres du vendredi 20 avril 2018 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires