Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Sénégal Le procès de Barthélémy Dias en bonne place dans les journaux sénégalais


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

La presse sénégalaise parue vendredi traite en priorité du procès de Barthélémy Dias (opposant socialiste et maire de Mermoz-Sacré-Cœur) qui se tient ce matin au Palais de justice de Dakar.

« Le sort de Barth entre les mains de Yakham Keïta », rapporte à sa une L’AS là où EnQuête titre : « Ses proches sonnent la mobilisation ». Dans Vox Populi, Jean-Paul Dias, le père de Barthélémy, sonne la charge contre le gouvernement et « invoque le sang du Christ. »

Le maire de Mermoz Sacré-Cœur a été interpellé par la police vendredi dernier peu après la condamnation de Khalifa Ababacar Sall et après son audition, mardi, il a été placé sous mandat de dépôt et sera jugé au tribunal des flagrants délits pour outrage à magistrat et appel à l’insurrection.

Le parrainage à la présidentielle de 2019 est l’autre actualité qui fait les choux gras de la presse sénégalaise. « Projet de loi sur le parrainage – Le oui mais…de la société », constate EnQuête.

« Pouvoir et opposition en mode défiance », titre Sud Quotidien. Dans les colonnes dudit journal, Babacar Ba du Forum du Justiciable déclare que « l’Etat doit surseoir au projet de loi et ouvrir un dialogue avec l’opposition.»

Sadikh Niasse de la Rencontre africaine pour la défense des droits de l’Homme (RADDHO) abonde dans le même sens et cité par Sud Quotidien, il déclare : « Toute solution qui n’est pas consensuelle risque de générer des troubles. »

Pour Aymerou Gningue, président du Groupe parlementaire Benno Bokk Yakaar (mouvance présidentielle), la controverse sur le parrainage est dénuée de tout sens : « Pourquoi craindre le parrainage quand on dit que le Président (Macky Sall) sera battu au premier tour ? », s’interroge-t-il dans Sud Quotidien.

Le Soleil plonge « dans les méandres du paysage politique sénégalais » et renseigne que « 299 partis dont 13 depuis cinq mois » existent dans le pays.

Pour sa part, L’Observateur s’intéresse aux alliances en vue de la présidentielle de 2019 et arbore à ce propos ce titre : « Projet d’unification de l’opposition – L’appel étouffé du PDS ». Sur le même sujet, Vox Populi affiche : « Wade, Idy, Macky, Karim : ironies de l’histoire – Comment les Wade abattent leurs cartes ».



Autres titres
Burkina-Faso Bousculade meurtrière: l’identité des victimes connue 
Gabon Le lycée d’excellence et la maternité Amissa au centre d’une visite 
Afrique de l'Ouest Enquête sur les prestations d’une filiale de Bolloré en Guinée et au Togo: le Groupe dément « formellement » avoir commis des irrégularités et fait des précisions (Communiqué) 
Plus de nouvelles





Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle
RECHERCHE
Sénégal Politique et agriculture meublent la Une des quotidiens sénégalais 
Sénégal Tour de cyclisme: 1097 km en des étapes de ligne et circuits fermés 
Sénégal La polémique sur la fin de la grève scolaire en exergue dans les quotidiens sénégalais 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires